La photo c’est (aussi) un métier

La photo c’est (aussi) un métier

Retrouvez cette émission dans iTunes.

Téléchargez & emportez cette émission sur votre baladeur/iPod/iPhone/iPad !

Quel dommage de manquer de temps pour dompter votre matériel photo. Ne pensez-vous pas qu'il est temps de réagir ?

Après avoir lu cet article, vous apprendrez à réussir des photos dont vous êtes fier sans perdre une minute sur vos journées bien remplies.

Achetez l'émission enrichie exclusivement pour Déclencheur Gold sur
iTunes

Rencontre avec Christophe Flers, un photographe de mariage qui applique en France les recettes de Marcus Bell. La révolution numérique en photo, comme dans d'autres professions intellectuelles, aboutit à pas mal de remises en question. Je trouve agréable d'échanger avec des photographes qui surfent sur la vague de la modernité, comme Valerio Vincenzo, Marcus ou Christophe.

Comme le dit Christophe, "on ne peut plus embobiner les clients," il faut être aux petits soins avec eux et, pour conserver une bonne rentabilité, être productif. Une réflexion qui a débouché sur un travail de fond pour améliorer sa présentation, la qualité de ses produits (ce qui ne se résume pas à la qualité des images) et être plus efficace dans le traitement des images. Bref appliquer à la photo des démarches de bonne gestion.

A lire sur Déclencheur

Déclencheur Gold

8:00, vous prenez la route. Il pleut. Vous êtes coincé dans un bouchon et vous lancez l’émission de Déclencheur Gold sur votre smartphone. Benoît et un photographe vous tiennent compagnie pour le reste de votre trajet.

8:30h, vous imaginez les photos que vous réaliserez bientôt grâce aux nouvelles techniques découvertes dans Déclencheur Gold. Vous souriez avec fierté en imaginant la réaction de vos amis.

Devenez membre Déclencheur Gold maintenant.

Par exemple, sur cette émission, vous étes maintenant limité à :
durée : 8:37
sans options
En devenant membre Déclencheur Gold vous gagnez :
durée : 29:35 (3 fois plus)
chapitré, diaporama, stéréo/mono

Après avoir lu cet article, vous imaginez sans doute déjà combien vous serez fier de vos photos en devenant membre Déclencheur Gold.

Cliquez ici uniquement si vous n'êtes pas encore convaincu.

Par Benoît Marchal, le Lundi 14 Juin 2010
Dans : Déclencheur | Déclencheur Gold | Experience | Avancé | Interview | Parcours | Technique | Vente

Votre actualité sur Déclencheur

Déclencheur partenaire de “La Photographie”
Déclencheur est maintenant partenaire de "La Photographie" sur Facebook. Le lieu de partage de photo convivial sur Facebook.

Nouvelle boutique plus conviviale
Achetez une émission, pendant un mois, elle sera déduite si vous passez à une adhésion trimestrielle ou annuelle. Essayez Déclencheur Gold !

Déclencheur Gold à moins de 5 euros/mois
Plus de trois fois plus de temps d'antenne, uniquement pour les membres Déclencheur Gold. Pourquoi s'en priver ?

Une fois de plus merci Benoît de nous offrir ce témoignage des plus intéressant !
Ce que je trouve génial dans le discours de Christophe c’est le fait de chercher constamment à provoquer l’envie et le désir chez les futurs mariés grâce notamment au personnal branding , dont tout le monde parle, et qui fait une entré fracassante dans le monde la photo. Même si je pense que celui ci à toujours existé Mr Wharol….
Pour être franc je ne suis pas fan des photos de Christophe. Car je ne suis pas fan de tous ces filtres Lightroom appliqués à toute les sauces et qui sont le plus souvent une façon d’essayer de sauver une photo qui n’a pas été assez travaillé à la prise de vues. (Pardon monsieur le photographe pour ma sincérité mais je vais me rattraper un peu plus bas ).
Par contre, malgré cela, je suis près à recommander le travail de Christophe à des futurs mariés (je commence à me rattraper..), et même pourquoi pas à aller le voir le jour où je rechercherais un photographe pour mon Mariage ! Même si ce n’est pas dans mon budget ! Pourquoi ? Simplement parce que je suis sur à 100% de trouver une expérience unique et une prestation de haute qualité !
C’est aussi ce que réussi à faire Apple avec ses produits ! ( Ouf !!! C’est bon je vient de comparer Christophe Flers à Steve Job.. je pense que je suis pardonné..)
Mais alors moi dans cette l’histoire je me pose quand même pas mal de questions.
Est ce que l’esthétisme d’une photographie devient secondaire lorsque l’on porte un nom connu ? (Cantonna il fait bien des photos !)
Et si pour votre mur de salon, l’on vous propose de choisir entre un vrai tirage d’Art de Willy Ronis qui ne vous plait pas et une superbe photo d’un illustre inconnu, vous choisissez quoi ? En sachant bien entendu que le Ronis va couter bien plus cher !
???
Par Géronimi Gérald le Jeudi 17 Juin 2010 at 12:37 MATIN
Salut Gerarld,
Pour la note d'humour vue la news d'aujourd'hui, j'en rajoute une couche coté interrogation,
je dirais que tout depends du statut que l'on aura..
Si EIRL, le Ronis afin qu'il entre dans le patrimoine,
si artisan, l'illustre inconnu grin Rires !
Par Maltese le Jeudi 17 Juin 2010 at 12:51 MATIN
Hello Gérald,
Long et passionnant (et passionnée !) débat que celui de la post prod ! Il faudrait se demander ce qu'est une photo "réussi" dès la prise de vue ? Se demander quelles sont les "limites" entre une photo retouchée ou pas ? Tu parles de Ronis, il avait un tireur qui interprétait ses images...
Je me souviens pour ma part avoir fait de la post-prod dans ma salle de bain, sous l'agrandisseur, même si on n'appelait pas encore ça comme ça.
Pour moi la post prod fait partie intégrante d'une démarche de prise de vues... Une interprétation d'un instant, tout comme on l'interprète déjà avec le cadrage, la gestion de la lumière, etc...
En bref, en tant que "consommateur" de photo aussi, j'aurais clairement tendance à apprécier une photo finie sans me poser plus de question. Qu'une photo soit brute de capteur ou retravaillée, l'essentiel n'est-il pas qu'elle touche les mariés et leur laisse un souvenir merveilleux ?
Cela dit, je comprends évidemment que les traitements que j'applique à mes photos puissent gêner, qu'on puisse ne pas aimer...
Mais dire que la post-prod est l'apanage des mauvais photographes, je ne suis vraiment, mais alors vraiment pas d'accord...
Par christophe Flers le Jeudi 17 Juin 2010 at 08:32 MATIN
De Mr Wharol, de Mr Jean Paul Goude à Gilbert Garcin, Collages, montages, retouches, filtres, masquages, ou s'arretent les limites d'utilisations d'outils et techniques (existantes depuis l'apparition de la Photographie)..

Nous allons rejoindre ici le débat sur la proposition de loi "Retouches Photos" et les libertés en Art Plastiques. Arf!
Selon ses dogmes ou envies, la photographie

Je me posais une autre question au sujet de ce que l'on appelle aujourd'hui le "photojournalisme" en mariage, étant issue de cette branche au départ, plus particulièrement grand-reportage et sports, je suis amusée par cette appellation, le mariage etant par définition aussi un évènement dont on ne modifie pas le déroulement.

"Effet marketing" afin d'expliquer aux jeunes époux la prise de vue de ce jour ?...

Plus strictement, au même titre que ce dogme, si la loi vient a passer, les photos retouchées devront elles comporter la mention ?
On en revient a un debat difficile ou l'on place l'artiste ailleurs.
En tant qu'œuvre de l'esprit,les choix effectués en amont (reglages de l'appareil), pendant (choix de l'angle) ou post-production jusqu'au tirage constitue une interpretation de l'auteur et non une réalité depuis toujours.

Les choix tout a la PDV ou apres, j'aime tout autant le JPG direct et la post production possible et infinie que nous offre aujourd'hui le numerique.

Je suis contre son usage lorsqu'il s'agit de photojournalisme au sens strict. (actus,politique) pouvant constituer une falsification de l'histoire.

Riche et long debat. Qu'est ce le photojournalisme en mariage ? J'y vois un joli pont entre l'Art et le Reportage...

amitiés
Nadine
Par Maltese le Jeudi 17 Juin 2010 at 11:42 MATIN
Ps : J'essais de demontrer les effets que peuvent produire des projets de lois sur le grand public, mais aussi sur nous, les personnes concernées.
On se pose des questions aujourd'hui alors que ce ne fut pas le cas pendant des siecles en Histoire de l'Art.
Ah Picasso ! Vinci,comment etait Mona ?
On en plaisante, mais une modification du code de la santé publique n'est pas anodin.

Drole d'époque.
desolée, totalement eloignée du sujet (ou presque)
Par Maltese le Jeudi 17 Juin 2010 at 11:54 MATIN
Page 3 sur 6 page(s) de commentaires < 1 2 3 4 5 >  pag_last_link
Les commentaires ne sont pas disponibles pour cet article.