Henri Rossier : du reportage au studio photo

Henri Rossier : du reportage au studio photo

Retrouvez cette émission dans iTunes.

Téléchargez & emportez cette émission sur votre baladeur/iPod/iPhone/iPad !

Quel dommage de manquer de temps pour dompter votre matériel photo. Ne pensez-vous pas qu'il est temps de réagir ?

Après avoir lu cet article, vous apprendrez à réussir des photos dont vous êtes fier sans perdre une minute sur vos journées bien remplies.

Henri Rossier revient nous parler de studio photo sur un mode plus intimiste. Lui qui nous donnait de nombreux conseils pour construire nos accessoires photo peux coûteux pour le studio, revient partager les anecdotes de sa carrière, du reportage au studio photo.

On peut dire qu'Henri est tombé dans la photo (et dans le bricolage) étant petit : son père développait des plaques à l'aide d'une carafe d'eau et d'une ampoule ! Techniquement il y avait encore du chemin avant le studio photo mais la passion naît à cette époque.

La carrière du photographe Henri Rossier démarre dans les années soixante au Canada où il se spécialise dans le reportage photo au Leica, une nouveauté à l'époque. Sa carrière démarre sur les chapeaux de roues avec la parution de The New City, il collabore régulièrement au Star Weekly.

Après quelques années dans le reportage, il se tourne vers le studio photo et la photo publicitaire. Aujourd'hui à la retraite, Henri vit à Genève. Il a délaissé le studio photo pour le plaisir du reportage.

J'espère que vous prendrez autant de plaisir à l'écouter que nous en avons pris à l'enregistrer et à la monter.

Les trois segments de l'épisode sont (entre parenthèse, le début du segment concerné) :

  • 00:56 l'enregistrement de la 100e
  • 02:25 Henri Rossier
    • 03:25 le goût de la photo
    • 05:18 Toronto et le reportage au Leica
    • 07:38 règles photographiques
    • 09:08 studio photo et photo publicitaire
    • 11:21 le premier satellite Canadien
    • 15:09 New-York
    • 16:46 Genève
    • 17:21 différence entre les Etats-Unis et la Suisse
      (une fille bleue dans un studio photo ?)
    • 18:15 vivre de la photo de reportage à l'époque
    • 20:15 bravo pour le matériel léger
    • 22:10 de la plaque au numérique en passant par la pellicule
  • 25:14 vos commentaires, mes réactions : objectif 18-200, iPod Touch
Enregistrement public de la 100ème de Déclencheur
MissNumerique.com : spécialiste du matériel photo à prix discount service pro en prime QuestionsPhoto.com : le magazine web des techniques photo, animé par Volker Gilbert
ProfilICC.com : optimisation des couleurs et du rendu des tirages

Montage : Baptiste Recoules

Déclencheur Gold

8:00, vous prenez la route. Il pleut. Vous êtes coincé dans un bouchon et vous lancez l’émission de Déclencheur Gold sur votre smartphone. Benoît et un photographe vous tiennent compagnie pour le reste de votre trajet.

8:30h, vous imaginez les photos que vous réaliserez bientôt grâce aux nouvelles techniques découvertes dans Déclencheur Gold. Vous souriez avec fierté en imaginant la réaction de vos amis.

Devenez membre Déclencheur Gold maintenant.

Après avoir lu cet article, vous imaginez sans doute déjà combien vous serez fier de vos photos en devenant membre Déclencheur Gold.

Cliquez ici uniquement si vous n'êtes pas encore convaincu.

Par Benoît Marchal, le Lundi 12 Novembre 2007
Dans : Experience | Tous niveaux | Interview | Parcours | Sujets photo | Reportage | Studio | Livre

Votre actualité sur Déclencheur

Déclencheur partenaire de “La Photographie”
Déclencheur est maintenant partenaire de "La Photographie" sur Facebook. Le lieu de partage de photo convivial sur Facebook.

Nouvelle boutique plus conviviale
Achetez une émission, pendant un mois, elle sera déduite si vous passez à une adhésion trimestrielle ou annuelle. Essayez Déclencheur Gold !

Déclencheur Gold à moins de 5 euros/mois
Plus de trois fois plus de temps d'antenne, uniquement pour les membres Déclencheur Gold. Pourquoi s'en priver ?

Ouahou.
Super épisode. Vraiment.
Petite anecdote perso : j'ai toujours détesté écouter la radio, depuis tout petit. J'avais toujours en horreur de prendre le bus pour aller à l'école, puis au collège, puis au lycée à cause de la radio. Ce bla bla dépourvu d'image était pour moi insupportable... Et bien franchement c'est Déclencheur et le système du podcast (par extension) qui est en train de me réconcilier avec les sujets sonores. Car au final c'est moi qui fait la démarche d'aller chercher le contenu qui m'intéresse directement. Bref je n'ai jamais l'impression de perdre mon temps en écoutant un podcast, bien au contraire.

En tous cas, je suis vraiment curieux de pouvoir voir le travail d'Henri Rossier. Apparemment un livre va bientôt sortir ? Plus d'infos ?

Pour revenir vite fait sur le bricolage, en ce moment je m'amuse comme un ptit fou à tenter des trucs. 4 en particulier fonctionnent très très bien :

- vous pouvez trouver sur le site gadgetinfinity.com des éméteur/récepteur radio pour flash pour une vingtaine d'euros. Ils fonctionnent très bien, on peut utiliser plusieurs récepteur, et surtout ils coûtent beaucoup moins cher que ce que l'on peut trouver dans les magasins photo pro... C'est à tenter car je me suis rendu compte qu'on pouvais se constituer un véritable petit studio ultra mobile et très performant (les flash de réflex non dédiés, c'est puissant, performant, peu cher et surtout très léger). Il faut regarder du côté de Vivitar pour ces flashes.

- ensuite en me baladant dans un magasin Conforama, je suis tombé sur le "puffer", sorte de mini tente pour mettre son linge sale.
http://www.ordinett.it/prodotti/7_TOP CLASS/prod_TOP class/puffer large.htm
Et voilà une excellente softbox pour flash ! C'est léger, il n'y a rien à modifier (à part ajouter du papier d'alu ou du canson noir pour mieux orienter la lumière du flash), et ça fonctionne vraiment très très bien. Le prix se passe de commentaires : 7 ?.

- ensuite cela fait un petit moment que j'essaie de trouver un moyen d'obtenir un support de fond. Au départ je pensais acheter un portant pour vêtements suffisamment grand, mais au final cela coute presque aussi cher qu'un support photo. Et puis j'ai pensé aux tuyaux d'évacuation, vous savez les tuyaux gris tout moche. 4 tuyaux de 2 mètres, des coudes, des "T" et le tour et joué. Mieux on peut même créer un système télescopique en prenant des tuyaux de diamètre inférieur et en y faisant des trous pour y glisser une tige métal. J'ai pu tester tout ça et je vous assure que cela marche à merveille. Mon support de fond m'a coûté dans les 20 ?, est une fois de plus léger et mobile.

- enfin le fond : un drap épais blanc, de la teinture et de la ficelle pour faire une mousseline (il suffit de faire un paquet chiffoné du drap et le passer en machine avec des colorants). Et vous allez chez un fabriquant/vendeur de tissu, vous pouvez y trouver du tissu pour faire des nappes, vous savez ces nappes lavables qui ne sont pas cirées, à mi chemin entre le drap et la toile. J'ai ai trouvé pour 13 ? le mètre (donc 39 ? pour mon stand en pvc) et j'avais l'embarras du choix pour la couleur. Le tissu a une très bonne tenue, est solide, lavable et surtout offre une couleur très homogène et "puissante".

Bonus : j'ai eu un shuttle il y a quelques années (c'est un mini PC). Au moment de son achat j'avais acheté un sac à dos conçu pour le transporter, il m'avait coûté 35 ? à l'époque.
http://www.achetezfacile.com/shuttle-sac-a-dos-pf30-comparer-les-prix-71351.html
Et puis il y a peu de temps, alors qu'il était au fin fond d'un placard je me suis rendu compte qu'il ferait un super sac photo. Et je confirme... Son intérieur est rembourré, et fonctionne comme un Lowepro, c'est à dire qu'on peut y scratcher des compartiments pour ajuster au mieux l'espace. Ce sac est très solide, j'ai pu y attacher un trépieds et un monopode et pour la contenance je vous dit ce que j'y met (et il me reste de la place) : un gros boitier et un petit boitier, 3 optiques, 2 flashes, cables, filtres, réflecteur pliant, éméteur/récepteur radio, 3 batteries, une softbox lasolite pour flash, divers accessoires de nettoyage, un trépieds et un monopode. En gros je suis à 2/3 d'occupation de l'espace du sac... Je rajouterai qu'il y a une sangle de poitrine, type rando, qui me permet d'attacher mes deux boitiers par leur dragones, du coup je peux marcher avec 1 boitier sur chaque épaule sans qu'ils me gènent.
Voilà donc une autre affaire à faire !

J'ai l'impression d'avoir animé une émission de télé achat...lol
Par Gabs le Mardi 13 Novembre 2007 at 11:02 MATIN
Oups...
Ce serait super si tu pouvais, Benoît, intégrer un système de mise en page pour les commentaires wink
Par gabs le Mardi 13 Novembre 2007 at 11:04 MATIN
Cher Benoît,

Merci pour ton blog de lundi. J?appréhendais cette diffusion, mais finalement je suis heureux du résultat. Cela m?a permis de démystifier la profession de photographe qui semble un rêve inatteignable pour beaucoup. J?espère que les blogeurs apprécieront. Bravo à Baptiste pour son excellent et discret travail de montage.

Le copieux commentaire de Gabs, m?incite à donner un petit tuyau. A l?approche de l?hiver, le froid peut être un élément perturbateur pour les appareils. Surtout les numériques. Pour les garder à une température décente, mettez dans votre sac une petite chaufferette telle que celles utilisées par les chasseurs ou les pêcheurs pour se dégourdir les doigts. Il s?agit d?une petite boîte en aluminium, ressemblant à un étui à lunette, dans laquelle on introduit une briquette de charbon de bois allumée à une extrémité, ou aux deux extrémités pour un double rendement. Cette briquette est entourée de fibre de verre et le tout est sans danger. On trouve ces chaufferettes dans les magasins d?articles de chasse ou de pêche pour environ 10 ?.

Cordialement,

Henri Rossier
Par Henri Rossier le Mercredi 14 Novembre 2007 at 12:18 APRES MIDI
Baptiste avait raison, perdre ces échanges au montage aurait été réellement dommage. Ces échanges avec M Rossier sont réellement intéressants. Ils nous permettent de sortir un peu des aspects purement techniques et de retrouver cet autre regard si important au photographe. Merci à tous pour ce grand moment de plaisir.
Par Pep le Mercredi 14 Novembre 2007 at 01:15 APRES MIDI
Personnage à l'image de son livre.
Il va à l'essentiel et en toute simplicité.

Merci Benoît et toute l'équipe pour ce bonheur concentré en podcast.
Un peu d'air frais dans ce climat social désastreux.

Arnaud
Par Angone le Mercredi 14 Novembre 2007 at 02:57 APRES MIDI
Page 1 sur 4 page(s) de commentaires 1 2 3 >  pag_last_link
Les commentaires ne sont pas disponibles pour cet article.