Le droit d’auteur pour les photographes

Le droit d’auteur pour les photographes

Retrouvez cette émission dans iTunes.

Téléchargez & emportez cette émission sur votre baladeur/iPod/iPhone/iPad !

Quel dommage de manquer de temps pour dompter votre matériel photo. Ne pensez-vous pas qu'il est temps de réagir ?

Après avoir lu cet article, vous apprendrez à réussir des photos dont vous êtes fier sans perdre une minute sur vos journées bien remplies.

Qu'est-ce que le droit d'auteur (écoutez à partir de 6:57) ? Comment l'acquérir (7:52) ? Comment le calculer (17:34) ? Quels sont les tarifs (21:18) ? Puis-je utiliser une photo trouvée sur Internet ou ailleurs (18:56) ? Quelqu'un veut utiliser une de mes photos, que faire (13:03) ? Faut-il mettre mes photos dans une banque d'images (23:20) ? Comment offrir une photo à une association (16:10) ? Voici quelques-unes des questions auxquelles Christophe Mazet de l'UPC répond.

Il évoque des questions très pratiques comme quelles démarches doit-on entreprendre avant de s'installer comme photographe (9:52). Impossible, bien entendu, de donner une réponse complète tant les cas sont nombreux mais vous découvrirez les grands principes.

Christophe anime les mardis de l'UPC, tous les premiers mardis du mois (6:00). L'UPC est l'Union des Photographes Créateurs, soit une association d'entraide pour les photographes avec un motto : l'information. Christophe insiste particulièrement sur l'importance de s'informer, de plus en plus de photographes ne respectent pas les règles légales par manque d'information explique-t-il. Or c'est préjudiciable à toute la profession.

Notons que le droit d'auteur n'est pas réservé aux seuls professionnels : tout le monde peut être amené à vendre une photo ou à développer une activité à temps partiel.

Vous écouterez l'édito à partir de 1:15 et les commentaires depuis 26:57.

Les liens évoqués dans l'épisode :

Photo : © 2006, Christine Balderas.

Déclencheur Gold

8:00, vous prenez la route. Il pleut. Vous êtes coincé dans un bouchon et vous lancez l’émission de Déclencheur Gold sur votre smartphone. Benoît et un photographe vous tiennent compagnie pour le reste de votre trajet.

8:30h, vous imaginez les photos que vous réaliserez bientôt grâce aux nouvelles techniques découvertes dans Déclencheur Gold. Vous souriez avec fierté en imaginant la réaction de vos amis.

Devenez membre Déclencheur Gold maintenant.

Après avoir lu cet article, vous imaginez sans doute déjà combien vous serez fier de vos photos en devenant membre Déclencheur Gold.

Cliquez ici uniquement si vous n'êtes pas encore convaincu.

Par Benoît Marchal, le Lundi 23 Juin 2008
Dans : Sujets photo | Publicité | Technique | Droit

Votre actualité sur Déclencheur

Déclencheur partenaire de “La Photographie”
Déclencheur est maintenant partenaire de "La Photographie" sur Facebook. Le lieu de partage de photo convivial sur Facebook.

Nouvelle boutique plus conviviale
Achetez une émission, pendant un mois, elle sera déduite si vous passez à une adhésion trimestrielle ou annuelle. Essayez Déclencheur Gold !

Déclencheur Gold à moins de 5 euros/mois
Plus de trois fois plus de temps d'antenne, uniquement pour les membres Déclencheur Gold. Pourquoi s'en priver ?

Bonjour Déclancheur

Un tres bon épisode qui traite d'un sujet vraiment epineu en ce moment. J'ajouterais a la partie des signatures, que certe il faut signer ses photos mais cela n'empeche pas les personnes peu scrupuleuses (souvent pays etrangés) de venir recadrer en enlevant la signature et ensuite de se les approprier, pour une utilisation sur le web la petit taille ne derange pas ces escros et ne reste plus que le filigramme sur la totalité de l'image ou alors de ne plus du tout exposer sur le net. Je ne suis pas proffessionel mais j'imagine ce que ces derniers peuvent ressentir lorsqu'il decouvre qu'une autre personne s'approprie leurs travail sans meme en avoir l'accord...tout simplement du vol..

Bravo pour cet episode.
Par Sylvain Bui le Lundi 23 Juin 2008 at 11:39 MATIN
Sylvain Bui>

Si on te vole une photo, quelque soit le pays, tu fais vérifier ça par un notaire (ou tu fais une sauvegarde et tu prend d'éventueles témoins), puis tu leurs adresse simplement une facture basé sur le double du tarifs de l'UPC (par exemple).
Le tarif normal x2 en cas de vol est généralement admis wink
Par MrSoul le Lundi 23 Juin 2008 at 09:32 APRES MIDI
Cet épisode m'a fait découvrir le wiki grin enfin, "re"découvrir cette partie de ce site. Je me suis bien amuser à regarder tout ces articles, tests et autres sujets ! merci.

cet épisode était à la hauteur de ma longue attente raspberry (il faut dire que cet épisode "maxi" avais plus "d'écart dans le temps" avec les épisodes "minis") mais sa en valait bien la peine ! En plus, j'ai entendu que le prochain épisode est déjà enregistré, le sujet à l'air intéressant !

à une bonne prochaine :D
Par Adrien le Mardi 24 Juin 2008 at 10:27 APRES MIDI
Excellent épisode, comme d'habitude !

J'aurais cependant été curieux de connaitre la position de l'UPC concernant la diffusion de clichés sous licence Creative Commons, dans le cadre de l'encyclopédie ouverte Wikipedia par exemple. Y a-t-il là aussi forme de une concurrence déloyale, même si l'objectif est purement philanthropique ?

Par ailleurs (et ça n'a aucun rapport avec ma première remarque), j'ai été contacté il y a quelques mois par une chaine de télévision qui souhaitait utiliser une de mes photos dans le cadre d'un jeu télévisé (illustration d'une question d'un quizz). J'ai du négocier un peu à l'aveuglette car les seuls barèmes de tarification que j'ai trouvé sur le net (et sur le site de l'UPC) concernent les oeuvres de commande en publicité et la publication papier. Existe-t-il des barèmes spécifiques à ce média ?

Merci encore et bonne continuation !
Par Deelight le Jeudi 26 Juin 2008 at 01:12 MATIN
Je suis un peu agacé de cette intervention. Il n'y a pas que la notion d'argent dans la photo, n'en déplaise à Christophe Mazet qui n'a qu'un point de vue professionel. Après tout, les "pro" ne représentent qu'une proportion infime des photographes, tous genres confondus. les professionnels peuvent faire la différence par le talent, le matériel, et surtout par la possibilité qu'ils ont de faire des photos "sur commande". Je pense franchement que le pro de la carte postale n'a aucun avenir de nos jours. Il existe bien d'autres domaines pour les pro (la photo de mariage, les portraits sur commande, le reportage, la photo publicitaire, la mode, la photo industrielle, la photo scientifique etc...) Son intervention est interessante dans la mesure où il met en relief la valeur marchande d'une photo en fonction du tirage d'un magazine, ou du bénéfice que tire l'acheteur d'une publication dont la photo est l'objet, mais je trouve franchement qu'il prêche un peu trop pour sa paroisse, et le fait qu'il utilise declencheur.com, podcast qui s'adresse avant tout aux amateurs, comme tribune me laisse perplexe.
J'aimerais bien entendre un autre intervenant sur le droit à l'image, qui défendrait un peu plus le photographe amateur dans son désir de création.
J'ai, pour ma part, de plus en plus de mal à faire des photos sans me faire stopper par des vigiles m'interdisant de prendre telle ou telle photo, ou encore d'utiliser tel ou tel materiel (trepied notamment) sous le prétexte du droit à l'image. Prendre une ou des personne(s) avec un trepied dans le centre Georges Pompidou par exemple est interdit, sans autorisation. Prendre une photo dans le parc de la villette idem, sauf si c'est avec son petit compact. Pour moi la photo est avant tout une propriété intellectuelle d'auteur. Aujourd'hui, on met des droits à l'image de partout, on règlemente à outrance, avec des papiers qu'il faut signer, et l'espace de liberté du simple photographe est en train de se réduire considérablement. Bientôt, il faudra demander une autorisation pour faire un photo de la tour eiffel sur l'esplanade du Trocadéro! J'ai des contacts sur Flickr qui n'utilisent plus leur trépieds pour ces raisons, s'étant fait virés manu militari de certain lieux. Qu'en pense Bogen imaging sur le sujet par exemple?

A Sylvain Bui:

En fait je pense qu'il faut s'attendre à se faire "pirater" au moins quelques photos si l'on a l'habitude de publier sur internet. En ce qui me concerne, je publie en "creative commons" la plupart du temps, et comme je ne vis pas de mes photos, cela ne me lèse pas franchement. Je fais attention à ne pas publier de grand format sauf si on a délibérément l'intention de laisser la photo dans le domaine public.
Pour mieux protéger les droits d'auteur, je me demande d'ailleurs quand on va inventer un format avec DRM qui empêcherait la copie sauvage de certaines photos. Et je laisserais, bien entendu les formats libres de droits de copie. Ainsi on pourrait publier sur la toile des images sans la peur de se faire voler les images qu'on souhaiterait particulièrement protéger.


En tous cas merci Benoit pour ton Podcast qui est devenu une sacrée référence en très peu de temps!
Par Coolmonfrere le Jeudi 26 Juin 2008 at 01:37 MATIN
Page 1 sur 5 page(s) de commentaires 1 2 3 >  pag_last_link
Les commentaires ne sont pas disponibles pour cet article.