Classer pour récupérer des photos

Classer pour récupérer des photos

Retrouvez cette émission dans iTunes.

Téléchargez & emportez cette émission sur votre baladeur/iPod/iPhone/iPad !

Quel dommage de manquer de temps pour dompter votre matériel photo. Ne pensez-vous pas qu'il est temps de réagir ?

Après avoir lu cet article, vous apprendrez à réussir des photos dont vous êtes fier sans perdre une minute sur vos journées bien remplies.

Achetez l'émission enrichie exclusivement pour Déclencheur Gold sur
iTunes

"Mon disque dur a planté, comment récupérer mes photos ?" C'est hélas une question très fréquente dans le courrier de Déclencheur et la réponse est, hélas, souvent : "en dépensant beaucoup d'argent." Les services de récupération de disques durs de qualité ne sont pas franchement donnés, le prix variant entre quelques centaines d'euros et l'équivalent d'un appareil photo professionnel.

Il est beaucoup plus simple d'éviter le problème en classant vos photos dès la prise de vue pour pouvoir les récupérer facilement aujourd'hui, demain et pour la vie. Le secret est un mélange de technique et de bonnes habitudes à prendre.

Cette émission présente (et explique dans l'édition Gold) les bons gestes à acquérir.

A lire sur Déclencheur

Photo : © 2010 Matusciac Alexandru

Errata : petite faute de distraction, c'est de Go qu'il s'agit et non de Mo. Vous aurez corrigé.

Déclencheur Gold

8:00, vous prenez la route. Il pleut. Vous êtes coincé dans un bouchon et vous lancez l’émission de Déclencheur Gold sur votre smartphone. Benoît et un photographe vous tiennent compagnie pour le reste de votre trajet.

8:30h, vous imaginez les photos que vous réaliserez bientôt grâce aux nouvelles techniques découvertes dans Déclencheur Gold. Vous souriez avec fierté en imaginant la réaction de vos amis.

Devenez membre Déclencheur Gold maintenant.

Par exemple, sur cette émission, vous étes maintenant limité à :
durée : 4:39
sans options
En devenant membre Déclencheur Gold vous gagnez :
durée : 21:19 (4 fois plus)
chapitré, stéréo/mono

Après avoir lu cet article, vous imaginez sans doute déjà combien vous serez fier de vos photos en devenant membre Déclencheur Gold.

Cliquez ici uniquement si vous n'êtes pas encore convaincu.

Votre actualité sur Déclencheur

Déclencheur partenaire de “La Photographie”
Déclencheur est maintenant partenaire de "La Photographie" sur Facebook. Le lieu de partage de photo convivial sur Facebook.

Nouvelle boutique plus conviviale
Achetez une émission, pendant un mois, elle sera déduite si vous passez à une adhésion trimestrielle ou annuelle. Essayez Déclencheur Gold !

Déclencheur Gold à moins de 5 euros/mois
Plus de trois fois plus de temps d'antenne, uniquement pour les membres Déclencheur Gold. Pourquoi s'en priver ?

Bonjour à tous,

Aujourd'hui, Benoît MARCHAL amorce un sujet très souvent boudé du grand public: la sauvegarde de nos précieuses données.

Très bonne initiative! la stratégie à mettre en place doit être réfléchie en amont de tout travail.
Cette corvée doit être simple, efficace et solide.
Simple, parce que l'utilisateur ne doit pas finir par abandonner à cause d'une méthode lourde, inadaptée...
Efficace, car le sauvegarde doit être envisagée avec le plus grand sérieux. On utilisera des outils adaptés comme ceux que j'utilise (SyncBack)ou d'autres....
Solide, car l'étape de sauvegarde ne devra pas être remise en cause avec le renouvellement des formats photos, des outils...

Pour ceux qui veulent en savoir plus, je leur conseille le catalogage et flux de production aux éditions eyrolles, bouquin qui a fait l'objet d'une émission il y a quelques temps sur déclencheur.

Un grand merci à toute l'équipe de déclencheur.
Par lawre le Mardi 15 Novembre 2011 at 09:28 APRES MIDI
Je viens d'acheter et d'écouter la version declencheur Gold de cette émission pour 8,99 Euros sur le iTunes Finlandais pour "approfondir le sujet" et "aller plus loin": quelle déception!
Je m'explique: 100% du contenue est du réchauffé des emisssions précédentes (gratuites)- pas la moindre idée nouvelle. Le Drobo? Déjà expliqué, en même temps que la différence entre archive et sauvegarde. Les formats de fichier raw? Là aussi c'est du réchauffé. L'interview du comptable- pareil...
Arriver à facturer presque 9 Euros pour un bis repetita, c'est fort, mais celà ne marchera pas deux fois centre histories de déclencheur Gold- domage.
Emmanuel
Par Emmanuel le Mardi 15 Novembre 2011 at 10:55 APRES MIDI
Désolé de lire cette déception, Emmanuel. Il semble que tu avais déjà bien étudié le sujet, notamment avec les ressources gratuites, donc forcément il y a moins à apprendre.
L'émission fait un panorama complet de la problématique (qui est importante), en mettant les thèmes théoriques en perspective par rapport aux gestes à poser. Et ça on ne l'avait pas encore publié dans d'autres émissions.
Par Benoît Marchal le Jeudi 17 Novembre 2011 at 12:10 APRES MIDI
Bonjour. Abonné au podcast depuis le premier numéro je participe cependant peu, et n'ai (oups) jamais acheté la moindre version Gold.
Il est probable que la version complète ne m'aurait pas fait bondir, mais une phrase sur la version courte me fait réagir :
"Les tirages c'est la sauvegarde pour les nuls" (j'espère ne pas avoir changé un mot de la dite phrase.

Je ne suis pas d'accord. Certes, sur le principe c'est exact mais le tirage est justement la finalité des prises de vue que l'on fait. On ne fait pas des photos juste pour remplir des disques durs, CD ou autre, mais pour les partager. Le tirage fait parti des moyens de les partager (et de faire plaisir à la personne à qui l'on destine les prises de vues).

Je penserai plutôt que ceux qui font de nombreuses prises de vues, qui ont une excellente méthodologie pour archiver leur données et qui ne font pas de tirages sont plus nuls que ceux qui se bornent à prendre quelques photos, les tirer, et jeter les fichiers originaux.

Parce qu'à mon avis (même si je fais parti de ceux qui entassent les fichiers), ils sont plus dans le vrai que nous. Une photo a besoin de vivre et d'être vue ou partagée pour exister.
Mes disques pourtant emplis de prises de vues différentes, de prises de vues importantes, de souvenirs de mariage, de naissance, d'anniversaire, de vacances, de fêtes... mes disque ne sont rien par rapport aux quelques tirages qui ont été fait. Certes, ils comportent plusieurs milliers de prises de vues, mais les principales, les meilleures vivent leur vie chez des amis, parents, chez moi dans des livres, des albums, sur les murs...

Les disques de sauvegarde tout le monde s'en fou... Il y a des dizaine de milliers de prises de vues pas nécessairement intéressantes mais que personne ne regardera à l'avenir. Je n'ai pas un talent photographique qui fait que mes vues sont reconnues ou recherchées. Je n'expose pas dans des galeries, je suis un parfait inconnu. Les vues que je fait me semblent importante pour moi, mais force est de reconnaître que dans 20 ans de plus j'aurai accumulé encore plus de prises de vues. Il me semble quasiment certain que je ne prendrai pas le temps de regarder à nouveau toutes les vues que j'aurai accumulé d'ici là... alors qu'à l'inverse je prendrai peut être le temps de regarder les livres photo que j'ai fait tirer, les photos que j'ai glissées dans un album, les tirages que j'ai fait réalisé (en souhaitant une bonne conservation du support papier).

Parce qu'il me semble (mais je peux me tromper) qu'il y a de fortes chance que les photos tirées sur papier continuent à vivre, il y a de fortes chances que ce soient ces photos les vrais sauvegarde de la vie qui s'écoule. Ce n'est donc pas une sauvegarde pour les nuls, mais une vrai sauvegarde à part entière ; la sauvegarde principale.

La sauvegarde pour les nuls serait plutôt ce que je fais lorsque je copie, duplique, sauve en pensant que dans le futur mes enfants ou petits enfants (si j'ai le bonheur d'en avoir) prendrons le temps d'ouvrir ces fichiers d'un autre temps, loin des qualités visuelles qui seront classique à ce moment là.

Les archives sont importantes, je ne peux le nier, mais elles sont importantes pour nous seulement. Après la perte d'un être aimé (par exemple) on peut avoir envie de retrouver une belle photo... mais la belle photo devrait être partagée avant... les archives ne partagent rien. Si la photo n'a pas été partagé c'est que l'on a jugé qu'elle n'était pas satisfaisante.

Donc non... je ne pense pas que le tirage soit la sauvegarde pour les nuls... au contraire.
La photo n'a pas a être sauvegardée, il faut la partager ! Le tirage permet cela.

Les sauvegardes ne sont que les négatifs d'antan.
Personne regarde les négatifs, tout le monde regarde les photos... les négatifs sont souvent (ou ont été) jetés à la poubelle depuis... sauf par les personnes qui ont pratiqué tôt la sauvegarde de leur travail (comme moi) et qui ont méticuleusement archivés leurs négatifs... comme s'ils pouvaient avoir une valeur dans le futur...

Archiver est utile pour ne pas perdre les données auxquelles nous (et nous seuls peut-être) accordons de l'importance. Mais au final, peut-être que la sauvegarde pour les nuls ce n'est pas les tirages que nous faisons mais les multiples sauvegardes que nous réalisons parce que nous ne sommes pas capables de juger correctement nos prises de vues et avons peur de jeter une photo qui pourrait être belle et que nous n'avons pas (ou n'osons pas) partager.

Oui, cette phrase certes banale me fait réagir, même si évidemment le sens qui était donné dans le sujet était plus large et justement dans le but de dire aux auditeurs/auditrices du podcast qu'il fallait faire cela : tirer les photos, les partager... mais ce n'est pas en complément que cela doit être fait mais en priorité.

Parce que si par "malheur" je perds tous mes disques, même si cela me semble grave, je sais que mes principales photos vivent déjà en dehors de mes archives... ou ont vécu et sommeillent au fond de placards. Cette idée ne me rassure pas vis à vis de mes archives, mais ces photos sont plus importantes que mes archives car je sais qu'elles ont fait (ou font) plaisir... ce que mes archives ont peu de chances de faire.
Par Filce le Vendredi 18 Novembre 2011 at 11:01 MATIN
Une très longue intervention pour dire des bêtises...!
Je suis désolé d'être brutal.
MAIS NON! Vous vous trompez!

<<...ceux qui se bornent à prendre quelques photos, les tirer, et jeter les fichiers originaux.>>
Un photographe ne jette pas ses originaux!

<<...Une photo a besoin de vivre et d'être vue ou partagée pour exister.>>
Oui c'est vrai.Mais une photo au format numérique peu vivre aussi sans qu'elle soit transformée en tirage papier. Et le web!!!Véritable mémoire collective. Et les cadres numériques qui permettent , en boucle, d'afficher nos moments les plus chers.

<<...Les disques de sauvegarde tout le monde s'en fou... Il y a des dizaine de milliers de prises de vues pas nécessairement intéressantes mais que personne ne regardera à l'avenir>>
Non, les gens ont bien compris l'enjeu de la sécurisation des données numériques sur support numérique. Les visionneuses avec leur collection, les mots clé etc permettront dans 20 ans de faire ressortir une photo en deux clics. Comment ferez vous avec vos piles d'image entassé dans une boite. Une photo vite retrouvée c'est une photo qui vivra....Et il n'y a que le numérique qui apporte cette souplesse.

<<...Ce n'est donc pas une sauvegarde pour les nuls, mais une vrai sauvegarde à part entière ; la sauvegarde principale.>>

FAUX! Si le tirage est une sauvegarde supplémentaire, il n'est pas la sauvegarde principale!

<<...on peut avoir envie de retrouver une belle photo... mais la belle photo devrait être partagée avant... les archives ne partagent rien>>
Les visionneuses, le web, l'aspect gratuit du partage permettent ceci.

<<...Les sauvegardes ne sont que les négatifs d'antan.>>
L’intérêt grandissant des chambres noires numériques et le format RAW démontre le contraire.

<<...et qui ont méticuleusement archivés leurs négatifs... comme s'ils pouvaient avoir une valeur dans le futur...>>
C'est justement le but de l'exercice. Les logiciels progressent très vite. Une photo banale, bruités, flou etc pourra retrouver une nouvelle jeunesse dans....disons...3 à 4 ans!

<<Archiver est utile pour ne pas perdre les données auxquelles nous (et nous seuls peut-être) accordons de l'importance. Mais au final, peut-être que la sauvegarde pour les nuls ce n'est pas les tirages que nous faisons mais les multiples sauvegardes que nous réalisons parce que nous ne sommes pas capables de juger correctement nos prises de vues et avons peur de jeter une photo qui pourrait être belle et que nous n'avons pas (ou n'osons pas) partager.>>
Non, je peux prendre une photo excellente et ne pas vouloir forcément la partager car elle témoigne d'un moment intime qui n'est peu être pas souhaitable de montrer.

<>
C'est pour cette raison qu'il faut une stratégie de sauvegarde. L'émission en parle.

<<ces photos sont plus importantes que mes archives car je sais qu'elles ont fait (ou font) plaisir>>
Pour ma part, mes archives ont générée beaucoup de plaisir et certaines, par le biais des partages réseau, continuent à le faire.

Pour conclure. Le tirage c'est bien, en livre c'est encore mieux car ils racontent une histoire. Et quand on raconte des choses on a envie d'être écouté. Mais on peu raconter la même histoire de différentes façon. Et le seul moyen c'est les archives. Elles sont précieuses.
Imaginez un sinistre (je ne vous le souhaite pas), vous aurez l'air fin avec vos cendres ou vos photos détrempées....

Soyons sérieux! Prenez soin de vos images originales






Par lawre le Vendredi 18 Novembre 2011 at 01:49 APRES MIDI
Page 1 sur 2 page(s) de commentaires 1 2 > 
Les commentaires ne sont pas disponibles pour cet article.