Smartphones et photo : un immense marché

Disponible sur l'AppStore

Smartphones et photo : un immense marché

Smartphones et photo : un immense marché

IC Insights vient de publier des résultats d'enquête sur le marché de la photo… et ils interpellent.

Selon cette étude, le marché des appareils photo compacts est en train de se stabiliser autour de 140 millions d'unités vendues par an, les besoins photo migrent vers les smartphones dont les ventes devraient tripler entre 2011 et 2015… Il se vendra alors dix fois plus de smartphones équipés photo que de compacts.

Pourquoi c'est significatif ? Cette étude me rappelle une discussion avec Luc Saint-Elie en 2009. A l'époque la vidéo commençait à débarquer sur reflex, ce que Luc expliquait de façon très simple : les ventes de caméscopes sont stables alors que les ventes d'appareils photo sont en croissance. Il est donc plus facile de justifier de la R&D sur des produits photo que sur des caméscopes. Et donc les appareils sont devenus aussi bons que les caméscopes… voire meilleurs avec les reflex/hybrides.

En appliquant le même raisonnement au marché photo, tenu compte des données d'IC Insights, je comprends pourquoi les fabricants de smartphones deviennent plus innovants que les acteurs traditionnels de la photo. Par plus innovants, je pense par exemple à la mise en place d'AppStore qui permettent de coller aux développements de la photo (si vous l'avez manquée, je vous conseille cette émission sur l'iPhone) ou à Nokia et sa nouvelle approche des très hautes résolutions (voir le Nokia 808 PureView et ses 41 millions de pixels).

Je conviens volontiers que mon raisonnement est simplificateur : d'abord les ventes ne sont pas le seul critère, il faut également tenir compte des marges (qui sont faibles sur les compacts). Ensuite il ne suffit pas d'avoir un gros budget pour sortir de bons produits (Microsoft nous l'a amplement démontré). Et je pourrais aligner les contre-arguments.

Il n'empêche ça fait un moment que je constate que les fabricants photo ont tendance à itérer sur de vieilles bases techniques. Ce conservatisme tue Kodak aujourd'hui, il a failli tuer Leica en son temps… bref comme amateur de photos, ce conservatisme m'interpelle.

Je pense que devant l'évolution des habitudes des photographes et l'apparition des témoins/archivistes sociaux le matériel phare aujourd'hui, à savoir le reflex, sera de plus en plus marginalisé. Le matériel photo de demain devra accepter du logiciel et offrir une interface ouverte vers des accessoires.

Les alternatives sont de disparaître ou quasi-disparaître, de se concentrer sur un marché de niche avec peu d'innovation (Leica est une marque formidable mais elle n'a pas beaucoup innové depuis le développement du numérique) ou de devenir un périphérique d'iPhone. Je suis sentimental et attaché à nos fabricants photo. Je regretterais de les voir disparaître comme Kodak mais, si le smartphone évolue en bonne alternative, ça ne m'empêcherait pas de continuer à photographier et à filmer ! Et c'est peut-être là l'essentiel.

Par Benoît Marchal, le Mardi 6 Mars 2012
Dans : La photo | Le marché

Votre actualité sur Déclencheur

Déclencheur partenaire de “La Photographie”
Déclencheur est maintenant partenaire de "La Photographie" sur Facebook. Le lieu de partage de photo convivial sur Facebook.

Nouvelle boutique plus conviviale
Achetez une émission, pendant un mois, elle sera déduite si vous passez à une adhésion trimestrielle ou annuelle. Essayez Déclencheur Gold !

Déclencheur Gold à moins de 5 euros/mois
Plus de trois fois plus de temps d'antenne, uniquement pour les membres Déclencheur Gold. Pourquoi s'en priver ?

Les commentaires ne sont pas disponibles pour cet article.