Retour à l’argentique : effet de mode ou démarche photographique ?

Disponible sur l'AppStore

Retour à l’argentique : effet de mode ou démarche photographique ?

Page 2 sur les 2 pages de cette note  < 1 2

Retour à l’argentique : effet de mode ou démarche photographique ?

@vincentmontibus qu'on peut retrouver

Depuis quand t'es-tu mis ou remis à l'argentique ?

Depuis cet été, mais ce retour à l'argentique me démangeait depuis quelque temps déjà. J'avais récupéré le reflex Canon de mes parents mais j'avais surtout envie de découvrir le moyen format. Et comme le moyen format numérique est hors de prix, je me suis tourné vers l'argentique. Pendant les vacances, j'ai eu l'occasion de pouvoir acquérir un Rolleiflex de 1951 en parfait état de fonctionnement. C'était pour moi l'appareil idéal pour me remettre à l'argentique et découvrir le moyen format.

Que t'apporte l'argentique par rapport au numérique ?

Je ne dirais pas que l'argentique m'apporte quelque chose de plus. J'ai la même rigueur quand je travaille en numérique qu'en argentique. Mon envie était simplement de redécouvrir quelque chose que j'avais fait il y a presque 20 ans pendant mes années de collège. J'ai également l'envie de montrer et transmettre à mes filles, le plaisir de découvrir ses photos sur un film qui sort de la cuve avec cette odeur si particulière dans les narines. J'ai trouvé aussi que faire de la photographie avec un boîtier argentique (quelqu'il soit) rendait les gens moins méfiants vis-à-vis des photos et ils ont tendance à plus se laisser photographier et même à engager la conversation.

Cette démarche a-t-elle répondu à tes attentes ?

Totalement, même si j'en suis encore à un stade d'expérimentation. Je tâtonne, je rate, je recommence mais et c'est le principal pour moi je m'amuse. L'un des inconvénients mais qui peut être aussi un avantage, c'est que l'argentique m'apprend la patience. Je suis obligé d'attendre que mon film soit développé pour voir mes photos et je m'oblige à finir mon film sans le bâcler avant de le développer. En argentique, no chimping !

Vas-tu poursuivre ?

Oui, je vais poursuivre cette expérience par plaisir et envie. Je ne délaisse pas pour autant le numérique. Mais la photo numérique est devenue pour moi un peu — trop — synonyme de travail et contraintes ces derniers temps et donc l'argentique redevient le côté loisir et plaisir de la photo.

Mon conseil serait de faire ce dont on a envie. Si certains veulent essayer, il est possible de faire de la photographie argentique sans dépenser beaucoup d'argent. Mais au final, argentique ou numérique, tant que la photo raconte une histoire et transcrit des sentiments, le principal est de se faire plaisir.

@fore1 que vous pouvez retrouver ici et ici

Depuis quand t'es-tu mis ou remis à l'argentique ?

Ça fait environ 4-5 mois que je me suis mis à l'argentique sérieusement. Je ne fais que du noir et blanc, je n'aime pas trop la couleur.

Que t'apporte l'argentique par rapport au numérique ?

Pour moi ça n'a rien à voir. C'est sûr, ça reste de la photo mais c'est une approche totalement différente. Chaque photo a un prix, on ne peut pas se permettre de prendre 30 photos de la même situation en contrôlant son écran pour vérifier si la photo est bien ou non. Il faut penser chaque photo.

Ce qui me plait par dessus tout en argentique, c'est justement de ne pas pouvoir voir la photo au dos du boîtier, c'est un peu la surprise. Petit à petit ça te permet d'appréhender la lumière et de mieux comprendre l'exposition à tel point que je connais certains photographes qui n'utilisent même plus de cellule et qui règlent leur boîtier à l'oeil… J'ai aussi le petit plaisir de passer les vues moi-même avec le levier d'armement, j'aime beaucoup ! smile

En plus de ça, je développe moi-même les négatifs, et ça aussi c'est super cool et pas très compliqué contrairement à ce que beaucoup pensent.

Cette démarche a-t-elle répondu à tes attentes ?

Oui tout à fait.

Je cherchais avant tout à apprécier ce que je faisais, je voulais faire un retour aux "origines" de la photo, utiliser les techniques qu'utilisaient les photographes avant, quand il n'y avait que l'argentique. Je voulais mettre en avant une certaine authenticité.

Je voulais progresser à travers ça et je pense l'avoir fait au niveau de ma technique. On est obligé d'être exigeant avec son travail, et je suis très exigeant vis-à-vis de mes photos, ça m'oblige à être concentré et réfléchi quand je shoote, et j'aime ça.

Après, comme beaucoup le disent "l'argentique est un gouffre à tunes", c'est vrai que je dépense pas mal d'argent entre les pellicules et les produits pour développer mes négatifs, et bientôt pour tirer mes photos. Mais bon… Quand on aime, on ne compte pas… Et puis, quand on fait le calcul au final, je ne suis pas sûr que ça revienne plus cher qu'un 5D Mark II avec un gros objectif…

Pourquoi ne pas avoir basculé comme beaucoup au tout numérique ?

Tout simplement parce que je viens du tout numérique.

Il y a quelques mois encore, je ne shootais qu'avec mon D300s, et je n'avais que ce boîtier. J'ai choisi de prendre le chemin inverse.

Clairement, le numérique me saoule. J'apprécie de moins en moins de ne pas avoir de contact physique avec mon travail. Tout est numérique, et je trouve ça très "simple" de faire de bonnes photos avec un appareil photo numérique parce qu'on aura contrôlé 20 fois son écran pour avoir le rendu parfait que l'on voulait, et que l'on peut presque tout rattraper avec les logiciels de retouche. Si tu rates une retouche sur photoshop, tu fermes le document, et tu recommences, jusqu'à ce que ça te plaise. En argentique, si tu rates ton développement, c'est foutu, ta photo est morte. C'est bien plus exigeant. Je suis plus fier de moi quand j'arrive à sortir une bonne photo en argentique qu'en numérique.

Vas-tu poursuivre cette expérience ?

A fond ! Je ne suis pas prêt de lâcher l'affaire, j'adore ça !

En plus je vais très prochainement goûter aux joies du tirage car j'ai la chance d'avoir un labo photo chez mes parents. Mon père est un passionné lui aussi. Il me tarde trop d'expérimenter les procédés anciens et faire mes propres expériences avec des produits improbables.

Je conseille vivement à tous les photographes de s'essayer à l'argentique. Le budget n'est pas une excuse ! Les appareils photos argentiques d'occasion ne coûtent plus rien. Pour 100€ on peut trouver un Nikon FM2, ou FE2, ou d'autres équivalents Canon, avec un 50mm à 100€ aussi, et avec ça, on se régale (et encore là, c'est du bon matos, on peut s'équiper pour beaucoup moins).

Je pense que ça va sérieusement changer leur vision de la photo, et aussi leur manière de bosser.

Comme vous le voyez, des expériences différentes mais très enrichissantes : vive la Photo !

Photo : © 2011, Renee Keith

Page 2 sur les 2 pages de cette note  < 1 2

Par MissValmente, le Mardi 13 Décembre 2011
Dans : La photo | Le marché | Technique

Votre actualité sur Déclencheur

Déclencheur partenaire de “La Photographie”
Déclencheur est maintenant partenaire de "La Photographie" sur Facebook. Le lieu de partage de photo convivial sur Facebook.

Nouvelle boutique plus conviviale
Achetez une émission, pendant un mois, elle sera déduite si vous passez à une adhésion trimestrielle ou annuelle. Essayez Déclencheur Gold !

Déclencheur Gold à moins de 5 euros/mois
Plus de trois fois plus de temps d'antenne, uniquement pour les membres Déclencheur Gold. Pourquoi s'en priver ?

Ouai... en gros, les gens n'arrivent pas à se discipliner, à réfléchir par eux-même leurs photos et ont ainsi besoin d'une limitation technologique pour s'obliger à penser.

Quelle maturité dans la démarche photographique !!
Par Flesh le Jeudi 15 Décembre 2011 at 11:47 MATIN
@flesh: C'est une raison parmi d'autres.
En ce qui concerne la maturité... j'espère rester immature toute ma vie.

Question de choix personnels... tant que je ne dérangerai pas ceux qui se croiront supérieurs à moi, on pourra tous vivre en paix et pratiquer la photo comme on l'entend wink
Par Critidos le Jeudi 15 Décembre 2011 at 11:31 APRES MIDI
Le développement argentique reste magique et mystérieux, j'ai beau étudier les phénomènes chimiques de transformations des sels d'argent à la lumière, je suis toujours émerveillé...
Par contre un appareil numérique me semble rien cacher de son fonctionnement, c'est vrai que j'ai fait des études en électronique...

Dans un monde ou tout va toujours plus vite, en argentique, la patience s'impose, cela donne matière à penser...

Quand j'ai montré mon premier appareil photo numérique à un ami de la vieille école, il m'a dit : tu ne fais pas des photos avec ce boitier, tu ne fais que des images...

Il y a aussi l'appareil argentique en lui-même qui est un objet de mécanique pur et dur, d'une réelle beauté, sans parler de sa longévité (j'ai récupéré une chambre photographique des années 1960 qui fonctionne toujours), contrairement au numérique qui est obsolète au bout d'environ 1 à 2 ans.

En ce moment, j'utilise les deux techniques, à chacun de trouver sa voie...
Par Christophe Dumortier le Jeudi 29 Décembre 2011 at 06:52 APRES MIDI
pour ma part, je me suis remis au Polaroid. non pas par nostalgie, non pas par snobisme, non pas par rien. juste parce que j'avais envie d'avoir des images que je regarde comme je lis un livre, mais immédiatement. Et je confirme : je viens de perdre 4 disques durs contenant des centaines des photos, juste "comme ca", les disques n'ont jamais été trop bougés, et hop plus rien. Bah avec un pola, dans un joli bouquin, aucun souci (sauf incendie, mais dans ce cas la, un disque dur n'est guère mieux niveau sécurité).

Peut etre qu'on en a marre d'avoir des images "trop propres" - en tout cas, moi le coté HDR quasi permanent, les dynamiques qui depassent celles de l'oeil humain, c'est rigolo 5mn, mais bon.
Par Rod le Jeudi 15 Mars 2012 at 04:16 APRES MIDI
@Rod Ce que l'on reproche le plus souvent au numérique c'est justement de ne pas avoir la même dynamique que l'argentique !

J'ai un numérique mais j'ai voulu tenter "l'aventure" argentique avec un vieux télémétrique (Yashica electro 35) et c'est vrai que ça a du charme et on réfléchit plus à ce qu'on fait.

Je pense combiner les deux encore quelques temps...
Par Mickael le Vendredi 16 Mars 2012 at 09:59 MATIN
Page 1 sur les 2 pages de commentaires 1 2 > 
Les commentaires ne sont pas disponibles pour cet article.