Nouvelle gamme Olympus, hybrides à viseur

Disponible sur l'AppStore

Nouvelle gamme Olympus, hybrides à viseur

Page 1 sur les 3 pages de cette note  1 2 3 > 

Nouvelle gamme Olympus, hybrides à viseur

Grand amateur d'Olympus, Courtox partage son attente de la nouvelle gamme OM-D. Il est intéressant d'illustrer comment un constructeur utilise habilement les rumeurs pour monter en épingle une annonce somme toute banale : Olympus sort un viseur à hybride Micro 4/3… Panasonic en commercialise, sans grand succès, depuis 2008.

Lancement d'une nouvelle gamme d'appareils photographiques sans miroir chez Olympus, avec un viseur électronique intégré.

Le 19 Décembre 2011 parait l'interview de 8 constructeurs d'appareils photos. Haruo Ogawa, Olympus marketing division director explique les travaux en cours. Il se base sur les réactions des utilisateurs de PEN. Ses services ont remarqué la demande du "plaisir à regarder par un très bon viseur" surtout par ceux qui viennent des Reflex 4/3.

Effectivement j'ai répondu à des enquêtes sur le PEN et mes demandes futures. J'ai aussi envoyé directement mes remarques par le site Japonais d'Olympus. Je suis donc très motivé à suivre l'annonce de cette nouvelle famille d'appareils centrés sur le plaisir de prendre une photo à travers un merveilleux viseur.

Commençons par dérouler le processus d'arrivée de cette annonce réalisée à travers les canaux modernes :

Avant sa date officielle le 8 Février 2012 plein d'informations sont diffusées par Olympus à travers les nouveaux médias et ceci à partir du 28 Décembre 2011.

Le nom de la gamme, puis une campagne de teaser, puis des spécifications, des collages photoshop de boîtiers fantaisistes, puis de "vraies" photos puis une invitation pour les journalistes à venir le 8 Février, et enfin le nom du premier modèle; tout ceci va apparaître au fur et à mesure pour mettre l'annonce finale sur un tremplin qui devrait lancer les ventes.

Suivons ensemble cette piste vers la révélation

Je démarre le 19 Décembre 2011 quand paraît l'interview de 8 constructeurs d'appareils photos. Une traduction a été proposée chez DPreview

capture d'écran

Haruo Ogawa, Olympus marketing division director explique les travaux en cours. Ils sont en train de développer une nouvelle gamme d'appareils hybrides (Micro 4/3) avec un nouveau viseur électronique. Un nouveau concept révolutionnaire de viseur est le fil créateur de cette nouvelle ligne de produits. Ce nouveau boîtier sera différent du PEN, mais il sera compatible. Un successeur du E-5 (le navire amiral en reflex format 4/3) est en cours de finition.

NDLR : il faut quand même faire la part des choses, les constructeurs ont le défaut de qualifier de révolutionnaire ce qui est nouveau dans… leur seule gamme. Est-ce l'espoir que leurs clients soient à ce point ignorants du marché ? est-ce une méconnaissance des produits concurrents  ? ou est-ce, plus simplement, le désir de faire monter la sauce marketing ? Un peu tout cela, sans doute.

Ce qui m'a passionné c'est le point central du développement de cette nouvelle famille : le plaisir à regarder à travers un viseur. Il est certain qu'au début des reflex numériques, regarder dans le trou de souris n'était pas terrible. J'avais patienté avec mon OM-10 en attendant que cela aille mieux. Maintenant avec mon E-620 c'est correct, mais pas au niveau des très chers 5D ou D700. Bref je suis curieux de voir comment avec un viseur électronique on pourrait atteindre voire dépasser la visée d'un OM-2.

Du coup je comprends complètement ceux qui préfèrent viser avec l'écran, le boîtier à bout de bras, sauf en plein soleil. Il est plus facile de vérifier la mise au point sur une zone grossie, de sélecter le point par une simple touche du doigt, rapide de vérifier si l'image est bonne, l'effet des filtres artistiques etc…

Alors la phrase du patron Marketing sur la possibilité d'avoir dans le viseur électronique tout ce qu'on sait faire sur l'écran LCD, va démarrer ce bruit sur le net qui doit enfler jusqu'à l'annonce qui est 'proche'.

Suivons ce bruit du net, jusqu'à l'annonce.

Le 28 décembre pour l'Europe et le 3 Janvier 2012 pour le reste du monde, Olympus a déposé le nom : Olympus OM-D sous les numéros 010529444 et 85507702. Pour l'Europe le nom OM-D seul est déposé sous le numéro 010529501.

Vous pouvez trouver ce type de dépôt de nom et d'invention à travers un outil de recherche.

dépot de nom

De quoi attiser la curiosité des utilisateurs de la marque.

Que se cache-t-il derrière ce nom ? Tout d'abord la référence à l'ancienne gamme, synonyme de qualité, légèreté, compacité, élégance… l'OM qui a commencé sa carrière en 1972 et l'a terminée en 2002. Avec deux séries.

Le Top avec OM-1 puis 2, 3 et 4. Le dernier, le 4Ti est toujours un super outil.

La grande diffusion avec OM-10 puis 20, 30 et enfin 40 où apparaissent les premiers modes semi automatiques et la simplicité d'utilisation. Un appareil que l'on a toujours avec soi. Pour être bref, Olympus n'a pas su prendre le virage de l'électronique embarquée dans les reflex avec l'autofocus par exemple en n'embauchant pas assez vite des jeunes doués.

Ensuite la taille démesurée des chaînes de fabrication des OM n'était pas adaptée au volume réel des commandes. Un jour de production par semaine suffisait à répondre à la demande. Le manque de souplesse de ces chaînes ne permettait pas de démarrer la production d'un nouvel appareil rapidement ou de modifier une option. L'aventure des OM s'arrêtera avec l'OM-2000 et un prototype révolutionnaire le OM-X à base de modules pour répondre aux critère de souplesse et modularité.

Le créateur et designner, Yoshihisa Maitani, en sera deçu.

J'ai toujours mon OM-10 en parfait état, acheté en 1980.

OM-10

Ensuite une campagne de teasing a été lancé en Angleterre le 15 Janvier dans le journal Amateur Photographer avec le slogan :

OH MY GOODNESS! avec un superbe texte en forme de poème : remarquez les lettres "O" et "M" en gras. Si ce n'est pas du Marketing caché ! Mieux qu'un message subliminal !


Puis la mécanique se lance toute seule avec les sites de rumeurs et les sites des passionnés comme http://www.forumlumix.com/, http://www.monolympus.com/ et http://www.forum-olympus-france.com/forum/ pour ne citer que les Français.

Puis certains passionnés inventent le look possible du boîtier en usant de Photoshop sur une base des fameux boîtiers argentiques OM-4.

Chacun essaie de définir l'appareil idéal qu'il souhaite, en espérant que le marketing d'Olympus vienne lire leurs désirs ...un doux rêve car tout est déjà décidé. Le slogan d'Olympus : "Your vision, our Future" ne se conjugue pas par la consultation des forum d'utilisateurs malheureusement.

Néanmoins le constructeur s'appuie sur la participation active de photographes professionnels, et d'utilisateurs ciblés et choisis surtout au Japon, en Angleterre et aux USA.

Page 1 sur les 3 pages de cette note  1 2 3 > 

Par courtox, le Mercredi 8 Février 2012
Dans : La photo | Micro 4/3 et cie

Votre actualité sur Déclencheur

Déclencheur partenaire de “La Photographie”
Déclencheur est maintenant partenaire de "La Photographie" sur Facebook. Le lieu de partage de photo convivial sur Facebook.

Nouvelle boutique plus conviviale
Achetez une émission, pendant un mois, elle sera déduite si vous passez à une adhésion trimestrielle ou annuelle. Essayez Déclencheur Gold !

Déclencheur Gold à moins de 5 euros/mois
Plus de trois fois plus de temps d'antenne, uniquement pour les membres Déclencheur Gold. Pourquoi s'en priver ?

Merci pour cet article très intéressant et ce décryptage.

Perso, et là je ne parle que pour moi, c'est un appareil que j'attends depuis très longtemps non pas comme bloc note, mais comme second boitier sérieux.

J'entends par là que dans certaines circonstances et pour certains usages, je me refuse à emporter mon matériel pro. Or, adepte du micro 4/3 depuis le début je me suis finalement retrouvé souvent frustré par, d'une part le manque de réactivité des premiers modèles et surtout, je dois reconnaitre que la visée sur écran ne me convient que...50% du temps.

Utilisant régulièrement des objectifs manuels, je trouve la prise en main et la stabilisation du boitier peu compatible avec une visée à bout de bras. Du coup, le viseur est souvent devenu un accessoire indispensable mais onéreux. Idem pour la prise en main en vidéo.

Par ailleurs, la capacité des derniers Olympus haut de gamme a être totalement personnalisable est un plus non négligeable en ce qui me concerne. Sans comptez l'adoption des filtres et autres astuces qui permettent de s'amuser un peu sans post-prod. En fait, pour moi, il ne manque vraiment qu'une seule chose pour en faire un boitier que je pourrais même emporter sur des reportages de "commandes": un zoom lumineux !!!

Alors M. Olympus, si quelque part vous me lisez, de grâce permettez à certains pro de rester fidèles à votre marque en leur proposant les outils adaptés.

ps: Bien vu le coup du grip.

ps2: Certains me demandent quel est l'intérêt d'affubler un appareil si petit, d'accessoires diverses et encombrants ou de lui monter des optiques lumineuses, donc encombrantes aussi par rapport à un réflex traditionnel. Ma réponse est simple: le poids et la mobilité. Et c'est déjà beaucoup.
Par Metempsyc0se le Lundi 13 Février 2012 at 11:47 APRES MIDI
Merci pour ton commentaire.
Comme tu l'a bien vu je me suis concentré sur le processus de cette annonce typique de notre nouveau mode de vie, par le net et toutes ses dérives. Par exemple sur monolympus.com, avant l'annonce nous avons écrits 33 pages sur ce futur appareil, puis depuis l'annonce nous sommes déjà à 21 pages, incroyable. Il est vrai que cet appareil était très attendu. Ce n'est pas comme le laisse entendre Chasseur d'Image le remplaçant/successeur du E-5, mais la suite de l'OM-4 donc l'E-M5, appareil modulable ou lego.
Revenons sur le principe de ce nouveau boitier:
L'appareil de base avec un petit grip permet avec des objectifs micro4/3 pancake de faire du reportage tous les jours en toute circonstance grâce au boitier tout temps et au viseur. C'est soit le 2ème appareil d'un passionné de photographie, soit l'appareil unique d'un amateur éclairé de photographies.

il y a ces 2 cas:
-On possède déjà un REFLEX avec de gros objectifs bien lourds et on les garde. On a alors la possibilité de monter les très bons objectifs 4/3 ou APS-C sur le E-M5 avec des bagues d'adaptation le gros grip mais il ne faut pas trop rêver, la MAP se fera en 1 seconde environ.
-On revends son vieux REFLEX et ses objectifs pour passer complètement au micro 4/3 et à l'E-M5 car il a tout d'un Reflex. Auquel cas ,pas besoin de Grip. Il reste à bien choisir ses objectifs micro 4/3 parmi tout ce grand choix: Zuiko, Panasonic, Zeiss, Leica, Sigma, Voigtländer Noktor, Lensbaby, Samyang en faisant attention à son porte monnaie
Par courtox le Mercredi 15 Février 2012 at 08:41 MATIN
j'ai un GH1 donc un micro4/3 avec grip et ça reste vraiment confortable avec un zoom tel le m7-14mm car je dévolue plutôt mes pancakes au GF1.

Lors de mon voyage, j'ai utilisé beaucoup plus que je ne le pensais l'EFV du GH1 : plus pratique pour la MAP manuelle et en cas de fort ensoleillement.

Un zoom lumineux est prévu très bientôt chez panasonic mais il ne sera pas pour l'instant tropicalisé.

A ce prix, l'E-M5 peut servir de second boîtier si le 1er boîtier est encore plus haut de gamme. Dans mon cas, mes divers boîtiers (comment ça vous dites que j'en ai beaucoup ? ^^) je les emploie selon les circonstances, tous deviennent à une période ou une autre de ma pratique photographique mon boîtier principal.

J'attends également les premiers grands tests du Canon G1X car dans un APN "compact" disposer d'un zoom donc sans changement d'objectif peut se révéler pratique et moins dispendieux qu'en hybrides à objectifs interchangeables.

Par MissValmente le Mercredi 22 Février 2012 at 08:25 MATIN
Merci Valmente pour ton témoignage. Il est un fait que les zoom micro 4/3 manque de luminosité, mais ceci peut être compensé par une montée en ISO, sauf pour bien régler sa PDF et surtout pour aider la MAP en faible luminosité car elle se fait toujours à pleine ouverture. Faire la MAP avec un objectif à f:2 est plus facile qu'un objectif avec f:4 au mieux, même si dans les 2 cas on fera la photo à f:8. On attends des zoom plus lumineux, mais dans ce cas ils auront un diamètre plus important, donc seront plus encombrant. L'ideéal est de posséder un jeux de focales fixes ...ou comme tu le suggères de passer au compacts experts qui comme le X-Z1 d'Olympus qui ouvre à f:1.8. A comparer au Canon G1X f/2.8 et au Fuji X10.
Par courtox le Mercredi 22 Février 2012 at 01:42 APRES MIDI
tiens, la fin du premier paragraphe me choque car tu écris "Panasonic en commercialise, sans grand succès, depuis 2008."

je crois que tu te trompes en parlant de "sans grand succès" : car les G1 et GH1 et maintenant le G3 (qui est très compact malgré son viseur) et le GH2 rencontrent bcp d'afficionados grâce à l'EVF (ils se revendent d'occasion beaucoup plus cher qu'un pen même haut de gamme).
Olympus rattrape enfin son retard (EVF, capteur) sur Pana et peut même dépasser Pana d'après les premiers test en hauts isos.
Par MissValmente le Samedi 25 Février 2012 at 06:01 MATIN
Page 1 sur les 2 pages de commentaires 1 2 > 
Les commentaires ne sont pas disponibles pour cet article.