Nikon D800 : un nouveau marché

Disponible sur l'AppStore

Nikon D800 : un nouveau marché

Nikon D800 : un nouveau marché

Nikon a confirmé ce matin celui que les rumeurs annoncent depuis des mois (retardé pour cause de problèmes de fabrication), le Nikon D800. Vous avez sans doute déjà découvert les principales spécifications à savoir 36 millions de pixels, une sensibilité maximale à 6400 ISO (25600 en mode poussé) et un mode vidéo Full HD très efficace.

La mesure matricielle à 91000 points (contre 1005 sur la génération précédente) est particulièrement impressionnante puisque, en pratique, c'est un petit appareil photo (d'une résolution légèrement supérieure au QVGA) qui assure la mesure de l'exposition. Cette cellule permet également une détection des sujets pour améliorer la balance des blancs et surtout l'efficacité de l'autofocus. L'autofocus reste un composant dédié, à détection de phase, mais il peut maintenant reconnaître les visages et donc choisir automatiquement les collimateurs avec plus d'efficacité.

Les tests vont maintenant se suivre mais je n'ai pas vraiment d'inquiétude : Nikon sait fabriquer des reflex. Il y aura sans doute quelques défauts de jeunesse. Ils assureront des débats enflammés sur Twitter, et puis la raison prévaudra (les habitués me comprendront) et on fera des photos et des vidéos.

Avec cette double sortie, Nikon reprend une idée vieille de 4 ans. A l'époque Nikon a sorti un duo de caméras haut de gamme, pro/expert. A l'époque il s'agissait des Nikon D3 et D300. Aujourd'hui, comme à l'époque, le Nikon D4 et le Nikon D800 ont plus de points communs que de différences. En particulier, ils partagent le processeur Expeed 3, l'autofocus à 51 collimateurs, la mesure matricielle 3D à 91000 points, le viseur 100% et les composants vidéo (avec, enfin, une sortie casque de contrôle). En partageant ainsi les composants, Nikon répartit les coûts de conception et de production de ces composants haut de gamme.

En pratique, seul le capteur (36 millions de pixels pour le Nikon D800 contre 16,6 pour le Nikon D4), le boîtier (plus compact sur le Nikon D800, avec un peu moins de connectique -- pas d'Ethernet -- mais un flash intégré avec fonction maître pour les flashes déportés) et la vitesse des rafales (un très respectable 4 images par seconde pour le Nikon D800 contre 10 pour le Nikon D4) font la différence.

Mais il est surtout intéressant de comparer l'évolution. Il y a 4 ans, pour marquer la différence entre le sommet de gamme et son compagnon, Nikon avait misé sur la taille du capteur. Format 24x36 (FX) pour le D3, format APS-C (DX) pour le D300. Aujourd'hui les deux boîtiers sont au format FX, la différence se fait sur les hautes sensibilités et la résolution.

Et la différence de résolution n'est pas dans le sens attendu puisque le modèle le plus coûteux a aussi la plus faible résolution ! C'est bien entendu ce qui explique l'excellente gestion des hautes sensibilités. Grosso-modo deux fois meilleur marché, grosso modo une résolution doublée, grosso modo une sensibilité divisée par deux... voici le Nikon D800 comparé au Nikon D4. Qui aurait parié sur ces différences il y a 4 ans ?

Il est aussi intéressant de constater que Nikon ne fait pas de différence entre les deux modèles sur la vidéo. Le support de la vidéo, et en particulier l'excellent support audio et la sortie HDMI non bridée (à quoi ça sert, je l'explique dans la dernière émission des Teknophiles) sont tout aussi performants pour les deux modèles. Canon nous avait déjà impressionné en son temps en sortant un 550D bien spécifié pour la vidéo. Il semble que les fabricants veulent séduire ce marché et puis Nikon doit rattraper son retard !

En conclusion, le Nikon D800 est un bien beau boîtier reflex et je sais que nombreux auditeurs de Déclencheur économisent depuis quelques mois pour se l'offrir.

Par Benoît Marchal, le Mardi 7 Février 2012
Dans : La photo | Boîtier

Votre actualité sur Déclencheur

Déclencheur partenaire de “La Photographie”
Déclencheur est maintenant partenaire de "La Photographie" sur Facebook. Le lieu de partage de photo convivial sur Facebook.

Nouvelle boutique plus conviviale
Achetez une émission, pendant un mois, elle sera déduite si vous passez à une adhésion trimestrielle ou annuelle. Essayez Déclencheur Gold !

Déclencheur Gold à moins de 5 euros/mois
Plus de trois fois plus de temps d'antenne, uniquement pour les membres Déclencheur Gold. Pourquoi s'en priver ?

Qu'il était attendu celui-là ! Merci Mr Nikon !
Par Flodine le Mardi 7 Février 2012 at 09:40 APRES MIDI
Les commentaires ne sont pas disponibles pour cet article.