La si chère copie privée…

Disponible sur l'AppStore

La si chère copie privée…

La si chère copie privée…

Quand vous téléchargez… disons un film depuis iTunes, vous vous acquittez d'un droit d'achat ou de location pour rémunérer le producteur, les acteurs, le scénariste, le directeur de la photographie… bref tous ceux qui ont créé l'œuvre. Et c'est très bien.

Vous rémunérez également Apple pour la mise à disposition de ses serveurs, le travail de ses développeurs. Vous rémunérez les banques qui ont permis de facturer la transaction, votre fournisseur d'accès qui met le tuyau à votre disposition et l'état sous forme TVA… encore une fois c'est logique. Tout travail mérite salaire.

Mais vous devez en plus vous acquitter d'un droit pour la copie. C'est-à-dire que sur le cédérom, disque dur, mémoire flash que le distributeur du film… n'a pas eu à fournir depuis que la vente est dématérialisée, vous payez une redevance. Ce n'est pas logique et c'est inutile.

Ce n'est pas logique puisque, sur une vente dématérialisée il n'y a pas de support à fournir. C'est inutile puisqu'il suffirait d'ajuster le prix de vente pour couvrir le manque à gagner… Puisque FairPlay (le DRM d'Apple) limite les copies, il est donc facile d'intégrer le coût de ces copies dans le prix de vente.

Parlons franchement, ce n'est pas une rémunération pour la copie privée mais un impôt levé (illégalement ?) contre, et non pas pour, la création.

Mes amis français sont, semble-t-il, particulièrement taxés. Au point que l'UFC/Que Choisir a lancé un calculateur Chère copie privée pour évaluer le prix de la créativité.

Je voulais relayer cette nouvelle mais j'en profite pour élargir un peu la discussion.

Parce que, à priori, si vous lisez Déclencheur, vous êtes quelqu'un de créatif. Photos, vidéos, peut-être prises de son sont votre quotidien. Et bien entendu vous classez tout cela sur vos disques. Disques sur lesquels vous payez l'impôt contre la création.

Notons que les photographes et cinéastes professionnels peuvent adhérer à la Sofam (ou son équivalent dans d'autres pays) pour récupérer leur mise. Je ne vous le conseille pas puisque ce faisant vous encouragerez un système injuste.

Parce que, et c'est ce qui me gêne, il y a donc quelque chose de fondamentalement… antisocial dans cette redevance/impôt. Une société qui décourage la créativité personnelle, en la taxant, c'est une société qui s'étiole.

Mais ce n'est pas tout… même si on regarde l'autre facette de l'équation, les créateurs professionnels, cet impôt est injuste. Il est injuste parce qu'il se calcule au kilo-octet.

Traditionnellement, la création était rémunérée en fonction de l'effort et de la popularité. La popularité c'est facile à comprendre, un film bien qui marche se vend bien et donc rapporte plus à ses créateurs. C'est logique, c'est sain. C'est ce qui permet à Hollywood de grossir.

Mais la juste rémunération de l'effort est tout aussi important. C'est ce qui permet aux créatifs d'aborder des sujets… plus difficiles, moins grand public. Le principe est simple, les œuvres destinées au grand pbulic, les blockbusters, celles qui font du volume se vendent moins chers alors que les œuvres plus ciblées, de niche sont un peu plus chères. La superproduction du moment, je vais la trouver en promo -50% dans mon supermarché alors qu'un documentaire plus spécialisé, je le commanderai à prix plein, parfois jusque quelques dizaines d'euros supplémentaires, sur Amazon. A l'extrême, on trouve des productions très spécifiques (par exemple des cours vidéo), vendues plusieurs centaines d'euros.

La différence n'est pas dans la qualité intrinsèque des produits mais bien dans le marché ciblé. Et cette différence se reflète dans les prix, ce qui est une autre manière d'encourager et de financer une culture variée et riche. Le prix unique, tel que mis en œuvre dans la redevance pour copie privée, nivelle la valeur par le bas. On favorise l'uniformité, et bien entendu les créations internationales sont avantagées face aux œuvres locales. C'est important dans un petit marché, comme le nôtre.

Comprenons-nous, j'aime beaucoup les blockbusters… comme la plupart d'entre vous. C'est d'ailleurs pour ça que ces films sont populaires, parce que nous sommes nombreux à les aimer. J'aime beaucoup le cinéma américain, il n'y a pas débat là-dessus, sa popularité n'est pas usurpée. Mais quand un impôt est levé pour avantager ces créations au détriment des œuvres locales ou d'œuvres plus spécialisées… je crois qu'il faut parler d'un impôt injuste.

D'ailleurs avez-vous remarqué ? On parle toujours des majors… combien sont locales ? combien sont spécialisées ? Aucune. Le système est conçu, hélas, pour financer un sous-ensemble de la production.

Et c'est le deuxième impôt que les majors ont levé contre la création. Outre que la copie privée décourage la création privée, l'impôt sur la copie privée, qui uniformise le prix de la création au kilo-octets pénalise les œuvres les plus spécialisées.

Bref j'espère que la Belgique se réveillera bientôt pour supprimer cet impôt sur la création. Idéalement en le remplaçant par des démarches volontaristes, pro-création. Quant à mes lecteurs français, je les invite à visiter Chère copie privée et à faire le calcul.

Et ce faisant n'oubliez pas le coût indirect, pour la société.

Image : copyright 2011, Natalia Silych

Par Benoît Marchal, le Mardi 22 Novembre 2011
Dans : Vie en ligne | Achats | Vu, lu, entendu

Votre actualité sur Déclencheur

Déclencheur partenaire de “La Photographie”
Déclencheur est maintenant partenaire de "La Photographie" sur Facebook. Le lieu de partage de photo convivial sur Facebook.

Nouvelle boutique plus conviviale
Achetez une émission, pendant un mois, elle sera déduite si vous passez à une adhésion trimestrielle ou annuelle. Essayez Déclencheur Gold !

Déclencheur Gold à moins de 5 euros/mois
Plus de trois fois plus de temps d'antenne, uniquement pour les membres Déclencheur Gold. Pourquoi s'en priver ?

En France des cerveaux cogitent, mais dans le mauvais sens :(

http://www.numerama.com/magazine/20708-la-taxation-du-cloud-au-benefice-des-artistes-se-met-en-marche.html
Par Antoine Magnier le Samedi 26 Novembre 2011 at 04:36 MATIN
Les commentaires ne sont pas disponibles pour cet article.