Je suis… un domaine de premier niveau

Disponible sur l'AppStore

Je suis… un domaine de premier niveau

Je suis… un domaine de premier niveau

L'ICANN a publié aujourd'hui la liste des candidats aux près de 2000 nouveaux domaines de premier niveau (également appelés extensions), tels que .com, .net, .org, .info, .eu, .be ou .fr.

Attention, il ne s'agit pour le moment que de candidatures. Les dossiers doivent encore être instruits mais les grandes marques de la photo comme .nikon, .canon, .apple, .olympus, .sony et .panasonic ont tous posé leur candidature. Canon a d'ailleurs été un pionnier sur ce dossier ; c'était une des premières marques internationales, toute catégorie de produits confondus, à marquer de l'intérêt pour un domaine de premier niveau en 2009.

Les domaines de premier niveau permettent de déposer les URLs habituelles, ainsi le .com a permis de déposer www.declencheur.com. Si les dossiers sont acceptés, on pourrait donc bientôt trouver des sites iphone.apple, 650d.canon ou en déclinant un slogan devenu célèbre : jesuis.nikon.

Mais il n'y a pas de limites à l'imagination ! Canon (ou Nikon, ou Apple, ou…) pourrait également proposer une adresse personnalisée à chaque photographe : jean.dupont.canon. Une manière, peut-être, de renforcer la loyauté des fans de la marque…

Et pourtant… j'ai du mal à cacher mon scepticisme en parcourant la liste des candidats. Ce n'est pas la première fois que l'ICANN ouvre de nouveaux domaines de premier niveau avec peu de succès. Les extensions historiques, et en particulier le .com et les extensions géographiques (.be, .fr), continuent à dominer les URLs. Les .name et autres .pro sont plutôt restés confidentiels. Seules exceptions : .info et .tv (ce dernier est d'ailleurs un domaine géographique détourné).

Donc je comprends des candidatures géographiques comme .africa, .brussels, .koeln, .london, .nyc ou .paris (bientôt photokina.koeln ?), je comprends également la prudence des multinationales qui déposent leurs marques par mesure de précaution mais je doute que demain nous voudrons héberger nos sites en .photo ou .film…

Le .com reste roi et, par ailleurs, les QR Codes et autres réseaux sociaux ont tendance à rendre les noms de domaine moins visibles (même si je continue à les conseiller comme socle d'une activité marketing à protéger).

Bref tout cela me rappelle les prétendues ruées vers l'or au tournant du siècle pour le lancement de .mobi et autre .biz. Le succès n'a pas vraiment été au rendez-vous. Dans le far west, les marchands de pioches se sont enrichis plus que les chercheurs d'or et ici aussi le grand gagnant pourrait être l'ICANN et les avocats chargés de rédiger les dossiers.

Il fallait débourser près de 150.000 euros pour déposer un dossier (sans garantie qu'il soit accepté). Sans oublier, bien entendu, d'énormes frais de conseils juridiques. Ainsi Amazon, qui a déposé 76 dossiers (logiquement ses marques comme .audible, .amazon, .kindle, .aws…) mais aussi .book, .author, .app a déboursé plus de 10 millions d'euros à lui. Google a déposé 101 dossiers soit plus de 15 millions d'euros.

Bref, je suis curieux de voir ce que Canon fera de .canon.

Photo : copyright 2009 U?ur Koban

Par Benoît Marchal, le Mercredi 13 Juin 2012
Dans : Vu, lu, entendu | Liens divers

Votre actualité sur Déclencheur

Déclencheur partenaire de “La Photographie”
Déclencheur est maintenant partenaire de "La Photographie" sur Facebook. Le lieu de partage de photo convivial sur Facebook.

Nouvelle boutique plus conviviale
Achetez une émission, pendant un mois, elle sera déduite si vous passez à une adhésion trimestrielle ou annuelle. Essayez Déclencheur Gold !

Déclencheur Gold à moins de 5 euros/mois
Plus de trois fois plus de temps d'antenne, uniquement pour les membres Déclencheur Gold. Pourquoi s'en priver ?

Les commentaires ne sont pas disponibles pour cet article.