Baptême du feu pour Final Cut Pro X

Disponible sur l'AppStore

Baptême du feu pour Final Cut Pro X

Page 1 sur les 2 pages de cette note  1 2 > 

Baptême du feu pour Final Cut Pro X

Mon premier test terrain de Final Cut Pro X c'est l'émission de la semaine, consacrée au portrait avec René Bouillot et Clark Drahce (coïncidence, c'est aussi la première émission enregistrée au Steadicam). Les avis sont très polarisés sur cette nouvelle mouture mais, personnellement, j'ai adoré cette première expérience.

C'est bien entendu la nouvelle timeline magnétique qui m'a séduit. Elle s'inspire de l'expérience d'iMovie, ce qui lui a valu quelques critiques, mais ne vous laissez pas tromper par les apparences. La timeline ne limite en rien Final Cut Pro X, au contraire. Elle promet un flux de travail bien plus efficace que les anciennes versions.

En effet, alors que Final Cut Pro 7 reprend l'interface classique d'un banc de montage : des pistes que l'on superpose, une lame de rasoir pour couper la vidéo… Final Cut Pro X propose une approche résolument différente où les plans s'organisent à la volée.

A l'usage, je trouve la timeline magnétique bien plus naturelle avec un trackpad (interface tactile) que l'ancienne approche. C'est une bonne nouvelle puisque j'utilise un trackpad et non pas un banc de montage.

Le prix a également fondu. Final Cut Pro X est maintenant compétitif contre l'ancien Final Cut Express (qui disparait du catalogue) ! Même si Motion et Compressor sont vendus séparément, le prix est incroyablement attractif.

Il faut savoir que Final Cut Pro X est une ré-écriture totale de Final Cut Pro. Le produit, même s'il s'appuie sur les briques technologiques habituelles d'Apple (CoreImage, CoreAnimation, etc.), est nouveau. Je crois qu'il faut le voir comme la version 1 d'un nouveau Final Cut Pro plutôt que comme la mise à jour de Final Cut Pro 7. Le changement est aussi important que lors du passage de Mac Classic à Mac OS X.

Il y a d'ailleurs deux types de commentateurs sur Final Cut Pro X. Ceux qui regrettent la disparition de telle fonction du produit et ceux qui s'émerveillent des gains de productivité de la nouvelle timeline. J'appartiens donc au second groupe, apparemment minoritaire.

Un nouveau produit et surtout la version 1 d'un nouveau produit, veut dire que Final Cut Pro X a perdu certains avantages de son ancêtre mais il en gagne de nouveaux. J'ai déjà évoqué les améliorations du flux de travail. On trouve également des améliorations dans le traitement audio, certaines options pour la correction des couleurs sont désormais intégrées et une fonction qui plaira aux vidéastes sur reflex, Final Cut Pro X peut maintenant synchroniser audio/vidéo, à la manière de DualEyes.

Page 1 sur les 2 pages de cette note  1 2 > 

Par Benoît Marchal, le Mardi 28 Juin 2011
Dans : La photo | Photo et video | Logiciel | Final Cut Pro

Votre actualité sur Déclencheur

Déclencheur partenaire de “La Photographie”
Déclencheur est maintenant partenaire de "La Photographie" sur Facebook. Le lieu de partage de photo convivial sur Facebook.

Nouvelle boutique plus conviviale
Achetez une émission, pendant un mois, elle sera déduite si vous passez à une adhésion trimestrielle ou annuelle. Essayez Déclencheur Gold !

Déclencheur Gold à moins de 5 euros/mois
Plus de trois fois plus de temps d'antenne, uniquement pour les membres Déclencheur Gold. Pourquoi s'en priver ?

Bonjour

Pour ce qui est du tarif, je ne suis pas sur qu'il faille être aussi enthousiaste.

Avant il y avait les boites de prod, pour qui FC était un outil de travail parmi d'autres, avec donc un tarifs d'outil de travail, certes elles vont payer moins cher mais ça ne va pas leur changer la vie

Et puis il y avait les indépendants/particuliers pour qui a moins de 200 euros FC Express proposait bien plus que le nécessaire.. là ça grimpe de 100 euros soit près de 50% d'augmentation..

Luc
Par Luc Saint-Elie le Mardi 28 Juin 2011 at 04:16 APRES MIDI
Correct c'est 50% d'augmentation.

Mais il y a plus intéressant… "avant," comme tu le dis, à l'époque des boîtes de prods et des premiers Final Cut Pro le prix du logiciel n'était qu'un des aspects qui mettait le montage hors de portée du particulier : il fallait aussi un Mac de compet', une formation élitiste, etc.
Et ça ne servait à rien de s'y intéresser, tu pouvais pas diffuser tes créations.

Mais c'était avant et nous sommes aujourd'hui. Un simple iMac suffit à faire du montage HD, le support de diffusion existe : YouTube, Vimeo. Enfin Internet a démocratisé la formation. Tout cela nourrit un vrai intérêt pour une certaine qualité d'image et fait naître de nouveaux marchés (voir, par exemple, http://decl.ch/c989).

Donc il y a le potentiel de basculer ces outils d'un marché de niche à un marché sans doute pas de masse mais large. Pour ça il faut travailler sur l'interface, passer du banc de montage au Magic Trackpad (c'est fait) et ajuster le prix (c'est fait).

Bref je pense que la distinction pro/particulier au niveau des outils (j'insiste, au niveau des outils) c'est une vieux reflex corporatiste. Et Apple a plutôt tendance à bousculer les vieux réflexes.

Non ?
Par Benoît Marchal le Mardi 28 Juin 2011 at 07:42 APRES MIDI
.. ben pas vraiment, ce n'est-pas une question de bousculer quoi que ce soit si ce n'est le portefeuille du particulier qui passe de 199 de ponction à 299.

Par ailleurs grand fan de la pomme je n'ai aucun doute sur les qualités de cette mouture (dès que l'imac qui doit remplacer mon MacBookPro qui a fini par défunter j'achèterai ce Final Cut X).

Pour l'utilisateur particulier justement la version Express était très (mais alors vraiment très très) largement suffisante, et présentait un intérêt certain précisément parce que par la grâce d'internet les vidéos ne sont plus invisibles.
Par Luc Saint-Elie le Mardi 28 Juin 2011 at 07:51 APRES MIDI
Détrompe-toi Luc.

Final Cut Express c'était quoi ? C'est un produit compliqué dont on avait enlevé des fonctions. Ce qui ne le rendait pas plus simple, même pas moins cher à fabriquer (c'est du logiciel), juste ça permet de le vendre moins cher sans impact négatif sur le marché pro.
Les fonctions manquantes c'était pas très grave parce que les gens qui l'achetaient ne l'utilisaient que peu tellement c'était compliqué (et inutile, on savait rien faire des vidéos).

Final Cut Pro X c'est vraiment un travail sur l'accessibilité du logiciel. Donc comme il est plus accessible (et que le particulier est motivé à s'en servir puisqu'il peut enfin diffuser les vidéos), il sera utilisé… et là il n'y a plus de (bonnes) raisons de le brider (ça serait toujours pas moins cher de faire une version bridée).

Je ne sais pas si tu souviens des temps obscurs du DOS, des premiers MacOS… utilisez une ordinateur monotâche c'était déjà compliqué pour le particulier. Alors un OS multitâche… connecté au réseau… je te raconte pas.
Ca existait, ça s'appelait UNIX mais les besoins matériels et de formation était tel que c'était réservé aux professionnels (j'ai de vagues souvenirs de VAXStation sous BSD).

Et puis on a rendu le produit plus accessible (l'iOS de ton iPhone c'est essentiellement un UNIX) et donc on peut vendre un OS multitâche au particulier. Il peut même le mettre en poche.

Final Cut Pro X c'est le même démarche : si tu rends le produit suffisamment accessible, tu peux le sortir de sa niche.

PS : ne poussons pas l'analogie jusqu'à l'absurde : je n'ai pas écrit (ou pensé) qu'Apple allait vendre autant de FCP X que d'iPhone…
Par Benoît Marchal le Mardi 28 Juin 2011 at 08:41 APRES MIDI
Et comment ne pas mentionner les fantastique possibilités d'étalonnages !! On choisit un plan et on dit "match avec celui là" et hop c'est fait ! C'est quand mêmle bien plus efficace que le copier/coller des attributs. Rien que pour cette fonction FCP-X vaut le détour.
En revanche j'ai cru noté une sur-compression des sons lors des exports et un plantage systematique lors des exports en QuickTime personnalisés.
Et vous ?
Par JM Vignau le Mercredi 29 Juin 2011 at 04:24 APRES MIDI
Page 1 sur les 3 pages de commentaires 1 2 3 > 
Les commentaires ne sont pas disponibles pour cet article.