Le faux-vintage ou la vraie mémoire

Disponible sur l'AppStore

Le faux-vintage ou la vraie mémoire

Le faux-vintage ou la vraie mémoire

Instagram et d'autres logiciels ont popularisé les filtres dit vintage en photo. Une photo numérique dernier cri est alors habillée des couleurs d'un vieux Polaroid délavé par le temps.

Suis-je encore au XXIème siècle ? C'est la question que pose les photos qui défilent sur mes différents murs sociaux : Twitter, Facebook, Google Plus ou Flickr. Si je m'arrête sur les vêtements, les attitudes, oui c'est le XXIème siècle. Les gens sur ces photos sont ceux que je croise dans la rue mais pour le rendu ces photos semblent avoir été exhumées d'un vieil album familial. Et dans cette déferlante d'images je ne remarque plus les sujets mais l'abondance de sépia ou la patine… Suis-je dans le présent ou le passé du présent ?

Dans une étude The Faux-Vintage Photo Nathan Jurgenson note que la popularité de ces effets correspond à l'émergence du documentaire social (une pratique que nous avions déjà étudiée et qui est de plus en plus répandue). Armé de notre appareil photo et des médias sociaux précités, nous traversons notre vie comme un réalisateur filme son documentaire : à la recherche de l'image ou de l'information digne d'être capturée.

Bien entendu cela nous influence. En rue, on peut sourire d'un détail amusant ou changer de trottoir pour photographier ce détail et le partager. Petit à petit, note Nathan Jurgenson, nous prenons l'habitude de filmer au quotidien ce documentaire qui devient, par la magie du partage, notre histoire et le reflet d'un passé encore proche. Aussi ces photos et ces statuts créent la confusion entre le présent et le passé jusqu'à ce que nous soyons nostalgique du… présent.

S'y ajoute une recherche de l'authenticité. Les photos qui ont été abimées par le passage du temps témoignent du passé. Le temps les a délavées (car elles n'étaient pas délavées à la prise de vue mais riches en couleur) et leur a aussi conféré une authenticité que nous cherchons aujourd'hui.

A l'aide d'un filtre numérique on cherche à retrouver artificiellement cette impression d'authenticité. Ces photos ultra-modernes, filtrées vintage nous paraissent plus réelles que des photos fidèles aux sujets.

Bien entendu trop de filtres tue le filtre et donc toutes ces photos traitées servent surtout à nous rappeler qu'elles ne sont plus authentiques. Loin d'être uniques, toutes les photos se ressemblent… ce qui ne manquera pas de les démoder sous peu.

Bref une étude à lire.

Photo : Pellesten, utilisé avec permission.

Par Benoît Marchal, le Jeudi 14 Juillet 2011
Dans : La photo | La photographie assistée par ordinateur | Le marché | Logiciel

Votre actualité sur Déclencheur

Déclencheur partenaire de “La Photographie”
Déclencheur est maintenant partenaire de "La Photographie" sur Facebook. Le lieu de partage de photo convivial sur Facebook.

Nouvelle boutique plus conviviale
Achetez une émission, pendant un mois, elle sera déduite si vous passez à une adhésion trimestrielle ou annuelle. Essayez Déclencheur Gold !

Déclencheur Gold à moins de 5 euros/mois
Plus de trois fois plus de temps d'antenne, uniquement pour les membres Déclencheur Gold. Pourquoi s'en priver ?

Les commentaires ne sont pas disponibles pour cet article.