“Eclairer pour le portrait” me fait réfléchir

Disponible sur l'AppStore

“Eclairer pour le portrait” me fait réfléchir

“Eclairer pour le portrait” me fait réfléchir

En parcourant la nouvelle édition d'Eclairer pour le portrait de Steve Bavister j'ai une nouvelle fois été frappé par la richesse de la palette de lumière dont nous disposons en photo : depuis l'éclairage naturel jusqu'à l'éclairage de studio en passant par tous les mélanges de flash de reportage et lumière ambiante.

Dans cette variété, j'ai tendance à me confiner aux quelques techniques que je connais et maîtrise. Ce n'est pas exceptionnel, je constate que la plupart des photographes que j'interviewe ont leurs techniques habituelles et sont moyennement voire franchement pas du tout à l'aise quand on en sort. Il est logique de se former en fonction de ses goûts et quand on maîtrise une technique, il est normal que les clients en demandent et re-demandent.

Personnellement, j'ai tendance à aborder l'image avec une idée pré-conçue : dans ma tête je forme une image et c'est cette image que je veux fixer dans un fichier RAW. Pas vraiment d'attente donc mais plutôt la construction active d'une image, pas de reportage non plus. C'est sans doute pour cela que j'aime tellement le travail en studio qui est infiniment malléable.

S'il est normal de rester dans un territoire familier, Déclencheur me force ou me permet (je ne sais si je dois teinter la phrase de positif ou de négatif) de sortir de ces sentiers battus. D'abord, bien entendu, parce que toutes ces rencontres et discussions me font découvrir d'autres approches mais aussi parce que j'ai le besoin de ramener des illustrations pour les interviews et là il me faut composer avec le terrain, une forme de reportage qui m'oblige à sortir de la zone protégée d'un studio (parenthèse : qu'est-ce que j'étais content chez db photo).

C'est instructif et cela m'apporte cette nouvelle lecture du livre de Steve Bavister. Rétrospectivement je réalise que quand j'ai découvert le livre en 2001, je n'ai regardé que le travail au flash, la technique qui m'intéressait à l'époque. Je le redécouvre dans toute sa variété et sa richesse.

Si vous ne le connaissez pas, Eclairer pour le portrait est construit autour de portraits (très variés, de nombreux photographes ont collaboré à ce livre). A côté de chaque photo, on trouve une brève explication du contexte de la prise de vue, les paramètres techniques (vitesse, éclairage, film, etc.) et une illustration 3D qui démonte l'éclairage de la scène.

Si vous étudiez l'éclairage (et si vous faites de la photo, vous devriez), c'est prodigieusement instructif.

Une mise en garde si vous avez la première édition, n'achetez pas la nouvelle : la seule différence est que les croquis ont été remplacé par des images 3D. C'est plus moderne mais ça ne mérite pas de changer. Par contre si vous ne le connaissez pas, foncez !

Si le sujet vous intéresse, il y a aussi des épisodes de Déclencheur, bien entendu, comme accessoires photo peu coûteux au studio, comprendre et utiliser le flash et lumières d'été.

Par Benoît Marchal, le Mercredi 30 Juillet 2008
Dans : La photo | Vu, lu, entendu | Livre

Votre actualité sur Déclencheur

Déclencheur partenaire de “La Photographie”
Déclencheur est maintenant partenaire de "La Photographie" sur Facebook. Le lieu de partage de photo convivial sur Facebook.

Nouvelle boutique plus conviviale
Achetez une émission, pendant un mois, elle sera déduite si vous passez à une adhésion trimestrielle ou annuelle. Essayez Déclencheur Gold !

Déclencheur Gold à moins de 5 euros/mois
Plus de trois fois plus de temps d'antenne, uniquement pour les membres Déclencheur Gold. Pourquoi s'en priver ?

J'ai pour ma part été très décu de ce livre.
Déjà, la mise en page du livre est déplorable.
Une grande partie des photos se retrouvent "coupées" entre les 2 pages....cela gache (voire meme empeche) de profiter pleinement du cliché.
Ca c'est pour la forme....

Mais le fond est à revoir aussi à mon sens.
On a le droit en fait à une explication de ce que le photographe a fait...mais pas à pourquoi il l'a fait comme ca et pas autrement.
Quel critère, quel paramètre a fait qu'il a choisit ce mode d'éclairage plutot qu'un autre....


Bref, une vraie déception pour ma part...
Par Romain le Lundi 4 Août 2008 at 03:31 APRES MIDI
Romain, je crois que je comprends ta demande.
Le livre commente des photos commerciales ou artistiques donc les commentaires sont rédigés bien après la prise de vue. Et la mémoire est telle que les commentaires sont ce qu'ils sont.
Pour le niveau de précision que tu demandes, il aurait sans doute fallut réaliser les photos spécialement pour le livre... et ça donnerait un livre sans doute qualitatif mais très différent.
Par Benoît Marchal le Lundi 4 Août 2008 at 04:57 APRES MIDI
Les commentaires ne sont pas disponibles pour cet article.