Dfine pour Lightroom

Disponible sur l'AppStore

Dfine pour Lightroom

Page 1 sur les 4 pages de cette note  1 2 3 >  pag_last_link

Dfine pour Lightroom

Courtox teste le module Dfine de Nik Software.

La suite Nik Software regroupe 6 plugins à l´aide desquels on corrige, optimise et retouche les clichés. Ces ajouts suivent le flux de travail photographique, et cherchent à apporter des compléments à nos logiciels classiques : Photoshop CS, Photoshop Element, Photoshop Lightroom et Apple Aperture.

  • Dfine® Pour la réduction du bruit
  • Viveza® Contrôle sélectivement la lumière et les couleurs
  • Color Efex Pro® Filtres photos
  • Silver Efex Pro® Passez vos clichés en Noir et Blanc
  • Sharpener Pro® Accentuation  pour la meilleure netteté possible
  • HDR Efex Pro®. Tous les styles pour finaliser vos HDR

Le créateur est Nils Kokemohr, d'où le nom de l'entreprise basé sur le prénom et le nom Ni de Nils et K de Kokemohr pour faire Nik.

L'entreprise

Fondée en 1995 elle a développé des composants logiciels pour les produits majeurs utilisés par les photographes. Aujourd'hui Nik Software se tourne vers le grand public en proposant sur l'AppStore d'Apple, Snapseed® pour MacOS X et iOS.

Le siège social de Nik Software est à San Diego aux USA. En Europe une filiale est localisée en Allemagne à Hambourg avec les développeurs installés à Lübeck sur les bords de la mer Baltique. Il existe des responsables de marché pour certains pays comme en France par exemple. Belle petite entreprise avec 120 personnes dont 60 développeurs.

Mes outils, mes motivations

J'ai un petit reflex Olympus E-620 avec de très bons objectifs. J'utilise un Macbook pro de 15 pouces avec un écran mat sur lequel Lightroom 3.6 est mon outil principal pour produire les tirages sur le net et papier.

Je vais  tester quelques modules de Nik Software dans l'ordre du flux photographique. Je les ai choisi en fonction des quelques faiblesses de mes outils, de façon à voir si ces dépenses pourraient améliorer sensiblement le résultat final.

  1. En premier Dfine, pour la réduction de bruit assez présent au-delà de 800 ISO sur le capteur 12 millions de pixel 4/3 d'Olympus.
  2. Ensuite le traitement N&B, il fait partie de mes travaux journaliers. J'utilise des presets pour Lightroom, j'ai envie de les comparer à Silver Efex Pro 2
  3. Enfin Shaperner Pro pour effectuer les accentuations de sortie en fonction du support : Web ou papiers.

Si j'en ai le temps j'essaierai ensuite Color Efex Pro pour vérifier ou non que ces outils complètent ou remplacent ceux de Lightroom. C'est le produit phare de Nik Software.

Mon premier geste, après installation, a été de m'inscrire au Nik Software User Group pour participer à la création et aux tests de prochains logiciels et modules.

Le logiciel essayé aujourd'hui : Dfine

Je commence par le prix car les 'mauvaises' langues disent que ces produits Nik Software sont très chers. Define 2.0 n'est qu'à 79 euros hors TVA. L'ensemble des 6 modules est au prix de 499 euros TTC avec une réduction de 100 euros souvent proposée après avoir téléchargé un module et vous être inscrit sur le site Web.

Son usage

Le bruit, non …les bruits. Nos images ont 2 types de bruits : le bruit de contraste (appelé aussi luminance) et le bruit de couleur (Chrominance), en général les deux sont présents mais on peut avoir aussi un seul type de bruit dans nos photos. Tout dépend de la prise d'image.

ISO élevés par faible luminosité, vitesses rapides pour saisir l'action, la conséquence de ces bruits est une perte de netteté dans les détails. Les bruits sont surtout visibles dans les zones uniformes comme les ciels bleus, et les zones faiblement éclairées.

Les types de bruit

Il ne faut pas oublier le bruit thermique, les capteurs prenant chaud, les électrons s'agitent tout seuls dans le fond des photosites et produisent un bruit stable même en l'absence de lumière reçue à travers l'objectif. Un filtre infrarouge devant le capteur permet en général de diminuer ce bruit, mais il en reste toujours.

La réduction logicielle du bruit a sa contrepartie : la création d'un flou d'image et la perte des détails, tout va dépendre de la qualité des algorithmes de correction pour éviter ce flou. Le bruit chromatique est le plus visible, ainsi que le plus facilement neutralisant. Le traitement du bruit de luminance, lui amène rapidement une perte de netteté de l'image.

Par exemple ci-dessous, j'ai dé-bruité l'image initiale (à droite). En poussant trop loin les curseurs, on constate dans l'image résultante (à gauche) un manque de netteté.

Le bon photographe passionné de la gestion de lumière aura tendance à sur-exposer ses clichés (exposer à droite de l'histogramme des niveaux) de façon à diminuer les parties sombres et baisser ainsi l'influence du bruit. Le rapport signal sur bruit étant plus important. Avec le logiciel de post-traitement il suffira ensuite de baisser la luminosité en recentrant l'histogramme, pour retrouver l'ambiance vue par les yeux et le cerveau.

Page 1 sur les 4 pages de cette note  1 2 3 >  pag_last_link

Par courtox, le Mercredi 22 Février 2012
Dans : Logiciel

Votre actualité sur Déclencheur

Déclencheur partenaire de “La Photographie”
Déclencheur est maintenant partenaire de "La Photographie" sur Facebook. Le lieu de partage de photo convivial sur Facebook.

Nouvelle boutique plus conviviale
Achetez une émission, pendant un mois, elle sera déduite si vous passez à une adhésion trimestrielle ou annuelle. Essayez Déclencheur Gold !

Déclencheur Gold à moins de 5 euros/mois
Plus de trois fois plus de temps d'antenne, uniquement pour les membres Déclencheur Gold. Pourquoi s'en priver ?

Les commentaires ne sont pas disponibles pour cet article.