Sony et le cybershot intelligent

Disponible sur l'AppStore

Sony et le cybershot intelligent

Sony et le cybershot intelligent

Depuis quelques jours, les rumeurs circulent autour d'une smart-caméra de Sony. Par smart-caméra, il faut comprendre une caméra dotée d'une connexion réseau, d'une boussole, d'un GPS et, sans doute, d'un AppStore ce qui transformerait l'appareil photo traditionnel, un objet plutôt fermé et mono-tâche, en un gadget ouvert.

Si vous suivez Déclencheur vous savez déjà ce que j'en pense : sur le principe, ce serait une très bonne idée. Encore faut-il que Sony ne bâcle pas la réalisation. Je m'interroge (entre autre) de la connexion réseau, il faut espérer que le modèle du paiement à l'acte, comme sur Whispernet s'imposera.

Mais c'est surtout une idée très logique parce que, j'en suis convaincu, si le téléphone s'est imposé pour la première génération d'outils intelligents, la seule solution pour les fabricants est de proposer des produits plus personnels.

Que je m'explique : le saint graal pour les fabricants d'objets intelligents a été de trouver un appareil que nous emportons toujours avec nous : un livre, un appareil photo, un instrument de musique, un baladeur, un bijou, une console de jeux portable… ou un téléphone. Mais si le téléphone s'est imposé, je crois que c'est par défaut. Tout le monde, ou presque, a un téléphone portable ce qui assure immédiatement un très grand marché aux fabricants.

Essayez d'imaginer une smart-guitare, par exemple. Dans l'absolu, le produit est intéressant mais la plupart d'entre-nous ne sommes pas prêts à apprendre à jouer ce qui limite sévèrement le marché potentiel.

Mais si le téléphone est populaire, ce n'est pas vraiment un objet affectif. Oui les propriétaires d'un iPhone y sont attachés mais c'est précisément parce qu'il s'agit d'un gadget intelligent… qu'ils ont pu personnaliser via l'AppStore. Pourtant je ne connais pas grand monde qui choisirait un téléphone (non-intelligent) pour emporter sur une île déserte. Personnellement mon choix se porterait d'abord sur un livre, suivi par un appareil photo ou d'un enregistreur. Oui, un smartphone remplace tout cela avec plus ou moins de bonheur… et c'est précisément le problème. J'y reviens.

D'ailleurs, au quotidien, j'ai plus souvent mon Kindle dans la poche que mon téléphone (que j'oublie souvent sur mon bureau au grand dam de mes correspondants). Mais, aujourd'hui, le Kindle et l'appareil photo sont des objets technologiques du passé : Kindle dispose bien d'une connexion réseau mais il est strictement limité à la lecture. Quant à mon boîtier photo, il n'est même pas connecté !

Parallèlement les smartphones (aidés des tablettes) occupent tout le terrain. Grâce à l'AppStore, ils sont tour à tour livre, appareil photo, instrument de musique, baladeur ou console de jeux. A terme, tous ces produits seront obsolètes si leurs fabricants ne réagissent pas. On observe trois stratégies sur le marché. La plupart des fabricants choisissent simplement de copier le leader en lançant, avec plus ou moins de bonheur, leur propre smartphone, voire une tablette. Leurs produits ne sont pas très bons mais ils espèrent faire la différence sur le prix… difficile pour un fabricant de maintenir ses marges dans ce contexte.

Une deuxième stratégie est celle de Jeff Bezos d'Amazon. Plutôt que d'introduire une xème tablette sous Android, il a choisi de se concentrer sur un produit très spécialisé, la lecture. Le Kindle ne sert pas à grand chose mais pour lire, il n'a pas de concurrent. Le Kindle est suffisamment différent d'un smartphone pour être utile, même s'il n'est pas intelligent. Il est suffisamment meilleur que les autres liseuses pour s'imposer. Et, bien entendu, Amazon édite du logiciel pour smartphones et tablettes parce qu'un produit spécialisé c'est un marché de niche.

Et la troisième stratégie ? C'est de contre-attaquer avec un produit intelligent mais plus proche des besoins de l'acheteur. Le problème se posera de façon aiguë pour le matériel photo. Les modèles haut de gamme, reflex et hybrides, conservent un avantage qualitatif face aux téléphones mais les compacts ? Objectivement ils sont globalement moins pratiques que les smartphones. Il ne faudra pas longtemps avant que le public ne s'en rende compte.

Mais les amateurs de photo préféreront sans doute toujours un appareil photo à un téléphone. Comment les convaincre de l'acheter ? Tout simplement en proposant un outil intelligent qui pourrait remplacer le smartphone. C'est la troisième approche, elle a le mérite de ne pas proposer une xème tablette (encore moins bonne, encore moins chère) mais un produit différent. Si les rumeurs sont vraies, Sony l'a compris et prépare sa réplique.

Par Benoît Marchal, le Mardi 15 Mars 2011
Dans : La photo | Le marché

Votre actualité sur Déclencheur

Déclencheur partenaire de “La Photographie”
Déclencheur est maintenant partenaire de "La Photographie" sur Facebook. Le lieu de partage de photo convivial sur Facebook.

Nouvelle boutique plus conviviale
Achetez une émission, pendant un mois, elle sera déduite si vous passez à une adhésion trimestrielle ou annuelle. Essayez Déclencheur Gold !

Déclencheur Gold à moins de 5 euros/mois
Plus de trois fois plus de temps d'antenne, uniquement pour les membres Déclencheur Gold. Pourquoi s'en priver ?

Les commentaires ne sont pas disponibles pour cet article.