Cloud Storage et Cloud Computing, utile ou pas pour le photographe?

Disponible sur l'AppStore

Cloud Storage et Cloud Computing, utile ou pas pour le photographe?

Cloud Storage et Cloud Computing, utile ou pas pour le photographe?

Ce mot de Cloud Computing est visible un peu partout dans notre monde moderne, à la TV, la Radio, les journaux, la pub… et se propage comme un vent de panique (buzz) sur le net.

Le cloud computing est-il une sorte de piège marketing pour moderniser un concept simple et vieux comme l'informatique en réseau, ou un nouveau service très utile pour le photographe numérique ? Quel est son coût en euros, en puissance machine et consommation de la bande passante de votre réseau du réseau ?

Le principe ? Plusieurs serveurs répartis sur notre petite planète sont connectés en réseau. Chaque mise à jour effectuée sur une machine cliente connectée à ce réseau est propagée sur tous les serveurs. Une requête du client est effectuée soit par le serveur le plus proche soit par le serveur le plus libre.

Dans le Cloud nouveau, la requête peut être effectuée par plusieurs serveurs en même temps, ceci augmente la rapidité et la sécurité.

Les serveurs peuvent être connectés par des réseaux privés rapides, les clients eux sont en général connectés à ce nuage par un réseau lent, le réseau d'interconnexion des réseaux, appelé : Internet.

L'immense avantage est la souplesse du service. Si tout est bien automatisé, en un seul ordre de sauvegarde, vous aurez en fait plusieurs niveaux de sauvegardes répartis sur la planète bleue.

Les serveurs étant énormes par rapport à nos machines clientes, le stockage proposé semblera infini.

Si le service est bien fait, vous aurez par exemple un répertoire que vous désignerez comme étant sur le Cloud.

Toute information copiée sur ce répertoire ira sur le Cloud. Tout client autorisé (une autre de vos machines, un copain, un membre de la famille) pourra accéder à ce répertoire distant.

Dans le futur, si en plus du stockage, un service est fourni comme la modification de vos clichés avec un Lightroom distribué sur tous ces serveurs, alors on appellera cela un GRID.

Le plus connu des Cloud Storage pour les photographes est Mosaic qui permet à partir de Lightroom et Aperture de sauvegarder et retrouver simplement vos photographies et vos catalogues, donc les mises à jour effectuées sur vos photos.

Pour l'instant il ne fonctionne que pour MacOS X. Le prix est de $140/an pour 250Go ou $430 pour 1 Tera.

Symform est moins connu mais a l'avantage de fournir gratuitement 200Go de Cloud Storage. C'est lui que j'utilise. Il est opérationnel car sorti de sa période de test depuis plus d'un an.

Un autre encore Photoshelter repose aussi sur ce concept de Cloud, mais pour vos sites Web uniquement.

D'autres apparaissent tous les mois, et certains disparaissent… avec vos données.

Je vous propose, si vous avez l'esprit aventureux, de vous y mettre simplement et gratuitement. En effet un groupe de jeunes fous se lance dans un Cloud Storage. Puisque c'est en démarrage, tout est gratuit… lancez-vous donc ! Inscrivez-vous sur Bitcasa.

Bitcasa s'appuie sur le service Amazon Elastic Compute Cloud (Amazon EC2) normalement réservé aux entreprises au prix de $125/mois pour 12 TeraOctets.

Pour l'instant je n'ai pas essayé celui d'Apple, iCloud car je n'ai pas installé la dernière version OS X Lion (je suis passé de PC à Mac pour ne plus entendre parler de ces changements de version et de mise à jour). Avec iCloud vous disposez gratuitement de 5 Go, ensuite 10Go pour $20 par an. Ainsi vous pouvez retrouver vos contenus : photos, mails, documents, musique, agendas… à partir de tous vos outils communiquants : iPhone, iPad, iPod touch, Mac et… PC. Tout est toujours à jour sans efforts et toutes ces données sont sauvegardées chez Apple.

Le Cloud, un phénomène de mode, un piège marketing pour vous priver du contrôle de vos données et de vos applications ? Certainemment, mais c'est un moyen pas trop cher d'avoir des sauvegardes garanties. Evitez d'y stocker vos données sensibles ou cryptez les, ensuite adoptez une stratégie de sauvegarde dont le Cloud fait partie. N'oubliez pas que tout ordinateur peut tomber en panne et que tout serveur peut avoir des défauts, même le Cloud.

Bref essayez d'avoir une stratégie de sauvegarde, voici la mienne (à comparer avec celle de Benoît) :

  1. Pour le catalogue Lightroom et mes photos RAW, j'ai un disque de 500 Go. Pas de miroir car je n'ai qu'un disque sur mon MacBook
  2. Toute mise à jour sur ce disque est sauvegardée toutes les heures sur un disque externe avec les fonctions automatiques de Mac OS/X
  3. Tous les jours mes photos JPEG sélectionnées sont envoyées sur Flickr Pro dans des catalogues privés directememnt à partir de Lightroom
  4. Toutes les semaines j'exporte de Lightroom, toutes mes nouvelles photos au format JPEG pour impression 300pps vers un répertoire qui est dans le Cloud Storage de Symform

Quand Bitcasa sera en production, je verrai si je quitte ou non Symform. Pour l'instant je teste Bitcasa et les bugs ne manquent pas. L'équipe de support a l'air de réagir assez vite.

A bientôt pour une petite présentation de Symform, l'outil Cloud sans risque (?) et ensuite peut-être le bilan de mes tests avec Bitcasa.

Par courtox, le Mercredi 4 Avril 2012
Dans : La photo | Technique | Vu, lu, entendu | Liens divers

Votre actualité sur Déclencheur

Déclencheur partenaire de “La Photographie”
Déclencheur est maintenant partenaire de "La Photographie" sur Facebook. Le lieu de partage de photo convivial sur Facebook.

Nouvelle boutique plus conviviale
Achetez une émission, pendant un mois, elle sera déduite si vous passez à une adhésion trimestrielle ou annuelle. Essayez Déclencheur Gold !

Déclencheur Gold à moins de 5 euros/mois
Plus de trois fois plus de temps d'antenne, uniquement pour les membres Déclencheur Gold. Pourquoi s'en priver ?

Merci pour cet article fort utile !
Par Flodine le Mercredi 4 Avril 2012 at 07:13 MATIN
Tu as oublié un autre outil très utilisé pour stocker ses photos : Flickr, tout simplement.
A 17€ l'année pour du stockage illimité, ca défie toute concurrence, et grâce à des outils comme flickrFS ou autre, on peut sauvegarder ses photos sur le service aussi facilement qu'on ferait un backup de disque dur wink.
Par Yann le Mercredi 4 Avril 2012 at 10:27 MATIN
Et si vous voulez un site photo personnalisable vous pouvez utiliser Piwigo (libre et gratuit) en association avec le plugin de publication pour Lightroom qui gère la synchronisation de votre collection "locale" avec vos albums sur le web.
Par Pierrick Le Gall le Mercredi 4 Avril 2012 at 08:56 APRES MIDI
Si tu lis la stratégie de sauvegarde de Courtox, tu verras qu'il place des copies de ses photos sur Flickr…
Par Benoît Marchal le Mercredi 4 Avril 2012 at 09:59 APRES MIDI
Bonjour,
je vous conseille aussi HubiC de OVH.
Moins de 90 euros pour un stockage illimité et une application disponible pour chaque plateforme (Windows, Mac, Linux, iOs, Android).
Le service a l'avantage d'être développé par un acteur majeur de l'hébergement en France et en Europe et de n'être donc pas soumis au Patriot Act (ce qui n'est pas le cas des services américains que vous citez).
Par Bertrand le Jeudi 5 Avril 2012 at 09:09 MATIN
Page 1 sur les 2 pages de commentaires 1 2 > 
Les commentaires ne sont pas disponibles pour cet article.