Città Verde : une énorme erreur de cible

Disponible sur l'AppStore

Città Verde : une énorme erreur de cible

Page 1 sur les 2 pages de cette note  1 2 > 

Città Verde : une énorme erreur de cible

La poussée de fièvre politique du week-end, dans la petite région que j'habite s'appelle Città Verde, du nom d'un centre commercial qu'un des ministres régional vient de refuser. Apparemment contre l'avis d'un de ses collègues. Donc forcément ça râle ferme au gouvernement régional.

J'ai découvert le dossier ce week-end et encore uniquement par le biais des résumés presse, inutile de dire que je n'ai aucun avis entre les mérites supposés d'un centre commercial (censé créer de l'emploi dans une région qui en a besoin) et celui des commerces de centre ville qu'il pourrait appauvrir. Mais une chose est claire à mes yeux, ce n'est pas le débat dont on a besoin et ce n'est pas un débat d'avenir. L'avenir du commerce ne passe ni par le développement de ces centres commerciaux, ni par le maintien de commerces de centre ville. L'avenir du commerce ne passe pas par ces réflexions à court terme sur l'emploi, il passe par une réflexion sur les attentes du consommateur. Et le consommateur veut du service, des conseils, du choix et du stock. Bref, sauf à vivre dans une grande métropole comme Londres ou Paris, le consommateur veut (ou voudra bientôt) du commerce électronique.

Or c'est là qu'il y a un vrai problème qui mériterait débat parce qu'aucun acteur majeur du commerce électronique ne me semble émerger dans la région... ni même en Belgique d'ailleurs.

Quand je regarde mes achats, je suis convaincu que plus de la moitié se font à l'étranger : Apple Store (Irlande), Amazon (France, Allemagne, GB, US et Canada), Miss Numérique (France), iTunes Store (Luxembourg), Thomann (Allemagne), Book Depository (GB), B&H Photo (US) et ZooPlus (Allemagne) ne sont que quelques unes des boutiques que je fréquente régulièrement. La seule boutique belge en ligne que je fréquente régulièrement c'est Bio-Planet.

J'avoue être surpris moi-même. C'est en couchant cette liste par écrit que je mesure à quel point je suis devenu sensible à la qualité de services. Quand on y goûte, il est difficile de revenir vers un centre commercial. De même, j'achète de plus en plus fréquemment du vin directement aux vignerons, là aussi par Internet. Une tendance que des sites comme Regioneo ne va qu'amplifier. Et même si pour me chausser je vais en boutique c'est à Paris ou à Londres parce que les commerces locaux n'ont pas les références que je souhaite.

Page 1 sur les 2 pages de cette note  1 2 > 

Par Benoît Marchal, le Mardi 16 Février 2010
Dans : Brainstorm | Vie en ligne | Achats | Vie hors ligne

Votre actualité sur Déclencheur

Déclencheur partenaire de “La Photographie”
Déclencheur est maintenant partenaire de "La Photographie" sur Facebook. Le lieu de partage de photo convivial sur Facebook.

Nouvelle boutique plus conviviale
Achetez une émission, pendant un mois, elle sera déduite si vous passez à une adhésion trimestrielle ou annuelle. Essayez Déclencheur Gold !

Déclencheur Gold à moins de 5 euros/mois
Plus de trois fois plus de temps d'antenne, uniquement pour les membres Déclencheur Gold. Pourquoi s'en priver ?

Excellente réflexion.
Je pense, comme tu le dis, que tu as de fait un comportement de consommateur atypique. Pour l'instant. Je crois à la tendance que tu évoques.
L'offre commerciale, quels que soient les produits, va se scinder entre le discount "no frills" et le full service avec une qualité grandissante.
N'oublions pas toutefois que le commerce n'est pas qu'un besoin. C'est aussi une expérience et, parfois, un hobby. Je crois donc à des centres commerciaux qui seront des lieux agréables et pas seulement une succession d'alvéoles commerciales. Idem pour les centres ville.
Par Jean-Yves Huwart le Mercredi 24 Février 2010 at 10:04 MATIN
Merci du commentaire.
La TV n'a pas tué la radio et le commerce en ligne ne tuera pas les centres commerciaux, on est d'accord.
Pas de question donc sur le confort d'un centre commercial mais plutôt sur l'absence de leader en commerce électronique, à vocation internationale, mais installé en national/régional. Où est notre Thomann, notre ZooPlus, notre Miss Numérique, pour la croissance, les impôts et les emplois de demain ?
Par Benoît Marchal le Mercredi 24 Février 2010 at 10:34 MATIN
Les commentaires ne sont pas disponibles pour cet article.