Choisir son premier réflex : et pourquoi pas un Olympus ?

Disponible sur l'AppStore

Choisir son premier réflex : et pourquoi pas un Olympus ?

Choisir son premier réflex : et pourquoi pas un Olympus ?

Suite à un échange court mais courtois avec Benoît sur Twitter, je me suis interrogée sur le choix d'un premier réflex et notamment si ce choix pouvait se porter sur un système E d'Olympus en 2010.

C'est vrai qu'il ne se passe pas une semaine sans qu'on me demande conseil pour le choix d'un appareil photo réflex, notamment pour le 1er réflex.
Généralement j'ai affaire à des débutants qui viennent d'un compact ou d'un bridge et qui souhaitent améliorer leur technique photo et disposer d'un appareil plus performant pour attraper les mimiques du petit dernier par exemple.
Ils sont prêts à s'investir pour apprendre à utiliser plusieurs optiques et à quitter le mode tout auto.

Etant une fervente utilisatrice d'Olympus, je ne les oriente pas systématiquement vers "ma" marque sauf s'ils m'en parlent et que je discerne une envie de connaitre autre chose que Nikon et Canon.

Pour ce public, je cible Olympus pour les raisons suivantes :

  • prix très attractif de kits complets ;
  • boîtiers légers et stabilisés ;
  • des jpegs sortis boîtier très satisfaisants (notamment en terme de colorimétrie) ;
  • très bonne qualité du kit d'objectifs de base ce qui permet de bien patienter avant d'investir dans des optiques plus pros.

J'insiste aussi sur le côté pratique comme l'efficacité du filtre anti-poussières permettant d'éviter les délicats nettoyages de capteurs, le liveview, la stabilisation ou des optiques plutôt compactes.

J'ai pu observer ces dernières années que les photographes n'étaient plus forcément fidèles à leurs marques, comme du temps de l'argentique. En effet, on gardait son boîtier pendant de longues années et on faisait évoluer son parc optique.
De nos jours, un appareil numérique n'a plus la même durée de vie, pas seulement pour des raisons techniques mais aussi à cause de nos habitudes de consommation. De plus, en moins de deux ou trois ans, votre appareil si chèrement acquis a très vite décoté et est presque invendable après une ou deux générations de modèles en un temps qui devient de plus en plus court.

Ainsi, je vois dans de nombreux forums beaucoup de photographes passer d'une marque à une autre, souvent quand survient une nouvelle technologie (video, plein format, capacité à monter en isos...).

Olympus et son format 4/3 créé spécialement pour le numérique en 2003 offre un joli panel de modèles du débutant à l'expert, accompagné d'optiques de qualité. Alors si on veut accéder au monde numérique du réflex, je vous conseille d'essayer cette marque qui a su offrir de nombreuses innovations bien avant les autres : liveview, écran orientable, filtre anti-poussières, stabilisation du boîtier... Et vous bénéficierez d'une communauté certes plus petite mais très chaleureuse, presque intime et soucieuse d'aider le nouvel arrivant quelque soit son niveau.

Pour en revenir à notre discussion sur laquelle Benoît a développé son argumentaire hier, j'ai pu constater par moi-même que, dans les forums, certains sont amenés à douter de l'avenir du format 4/3 surtout depuis l'arrivée du Micro 4/3 (l'EP-1 d'Olympus). Depuis son avènement, il n'y a plus eu d'annonce d'objectif ou de nouveau réflex et le modèle pro a maintenant près de 2,5 ans d'existence.

Alors les plus pessimistes se tournent vers le Micro 4/3 ou le full frame Canon, Sony ou Nikon et les plus optimistes continuent d'être satisfaits de leur matériel et savourent les résultats obtenus en tirant le meilleur de leur appareil.
Certes, choisir de quitter une marque reste cher (en fonction de l'investissement en objectifs et accessoires) et si l'olympussien part vers le Micro 4/3, il devra quand même reconstituer son parc optique (mais là les optiques pros n'existent pas encore et elles devront néanmoins rester compactes pour le maintien du concept) et si c'est vers le full frame, le coût et le poids des optiques seront à prendre en compte également.

Mais cela ne concerne pas notre débutant qui saura être pleinement satisfait d'un réflex de moyenne gamme stabilisé, bien équipé avec le kit d'objectifs qualitatif et aux multiples possibilités de réglages lui permettant de progresser et d'obtenir des résultats bien plus satisfaisants que son bridge ou son compact.

Par MissValmente, le Mercredi 17 Mars 2010
Dans : La photo | Le marché

Votre actualité sur Déclencheur

Déclencheur partenaire de “La Photographie”
Déclencheur est maintenant partenaire de "La Photographie" sur Facebook. Le lieu de partage de photo convivial sur Facebook.

Nouvelle boutique plus conviviale
Achetez une émission, pendant un mois, elle sera déduite si vous passez à une adhésion trimestrielle ou annuelle. Essayez Déclencheur Gold !

Déclencheur Gold à moins de 5 euros/mois
Plus de trois fois plus de temps d'antenne, uniquement pour les membres Déclencheur Gold. Pourquoi s'en priver ?

Etant passé d'un compact Olympus à un reflex e-510 Olympus je confirme qu'il s'agit de produits de bonnes qualités (boitier + optiques) ce qui me désole c'est de voir dans toutes les boutiques le peu de place qui est fait à cette marque. A mon sens il y a un vrai problème de commerce et/ou de marketing.
Par e-510 le Mercredi 17 Mars 2010 at 02:48 APRES MIDI
Article très intéressant, je viens d'investir dans un Pentax k-x. Pour ma part, je le trouve largement suffisant pour quelq'un qui débute comme moi. Mais à titre d'exemple, j'ai été récemment chez un photographe pro qui été pro-Nikon pour prendre quelques cours, quand je lui est dis que j'étais chez Pentax, tout de suite, il ma dit que Pentax, c'était comme Olympus, c'était nul, on obtenait pas la même qualité d'image qu'avec Nikon, que j'allais m'ennuyer avec...
Il m'a juste dit que le petit bouton vert sur le boitier pour passer direct au format Raw été bien mais que c'était du gadget...
Enfin bref j'ai passé mon chemin, j'ai trouvé chez Pentax, un bon rapport qualité/prix comme chez Olympus!
Par DVLPT le Mercredi 17 Mars 2010 at 09:14 APRES MIDI
Bonsoir Valmente,

Oui, tu as bien résumé la situation, et mon expérience confirme que l'on est pas obligé d'être un débutant pour apprécier le concept 4/3.
Le but est de choisir le boîtier le plus adapté à ses besoins.
Mon parcours :
- Minolta X-300 de 1989 à 2005. Superbe boîtier manuel, et à priorité diaphragme débrayable. Avec ce boîtier, on peut tout faire, ne manque qu'un testeur de PDC. La période d'utilisation montre que lorsque l'on a bien choisi son boîtier, on se moque bien de savoir si le remplaçant aura une robe plus belle ou non. On fait simplement de la photo, et on se fait plaisir.
- Modernisation fin 2005, avec le passage à un boîtier AF. Résultat, passage chez Nikon sur le F6 qui remplace le F100 envisagé.
- En 2008, problème de place pour continuer à stocker mes dia dans mon appartement. Désir de passer au numérique. Nikon ne dispose que du D3 bien trop chère en 24x36 adapté à mes optiques, et le rendu des autres boîtiers APS, ne me plait pas.
Résultat, je regarde ce qui se fait autour, et creuse un peu plus le concept Olympus où tout est dis là dessus.

Il existe de superbes boîtiers conçus pour le numérique, et qui permettent donc de réduire le poids de son sac. Je teste les boîtiers E-420, E-510, et E-3 pendant 1/2 journée, et là, c'est la révélation. Les boîtiers fonctionnent très bien, la qualité d'image est superbe, et la colorimétrie est top. Au final, j'achète un double kit E-420 (les meilleurs objectifs d'entrée de gamme, et les seuls à avoir une bague de MAP freinée et démultipliée comme il faut pour la MAP manuelle. J'ajoute un 50-200SWD/2,8-3,5, 1 flash, et 1 déclencheur souple. J'ai ensuite complété par un 25/2,8 ultra plat, et 1 bague allonge.
Bref, c'est un véritable bonheur d'avoir un petit boîtier réflex de petite taille, et bien moins lourd que mes 24x36. Si l'on veut plus, Olympus dispose d'une très belle gamme optique PRO et TOP PRO, et d'une gamme de boîtiers plus évolué que mon E-420.
Au final, ce boîtier est très agréable en balade autour du cou, où son poids fait merveille. Les objectifs de kit sont bien plus agréable à utiliser que ceux de la concurrence, et quand on est équipé, on savoure tout simplement, et on se fait plaisir. Avec ce boîtier, je retrouve enfin le plaisir de photographier que j'avais avec le X-300, et la mobilité qui va avec, du fait du son faible poids, et encombrement.

Bref, Olympus est à tester sans apriori, pour votre plus grand bonheur à l'utilisation sans prise de tête (juste quelque réglages par défaut à modifier). Le système anti poussières très efficace est un vrai plus, et au niveau résultat, un rendu, et une colorimétrie des plus naturelles, et qui me plait le plus parmi les différentes marques présentes sur le marché.

Bonne soirée.
Xavier
Par xcomm le Mercredi 17 Mars 2010 at 11:46 APRES MIDI
Article très intéressant, et oui effectivement il n'y a pas que Canon ou Nikon en ce qui concerne les reflex aujourd'hui. Ces marques sont évidemment les plus connues, mais en ce qui concerne l'utilisateur sortant d'un compact ou d'un bridge, ils ne sont pas toujours les mieux adaptés aux besoins de chacun, se basant sur des standards et des techniques plus appuyés qu'il faudra savoir apprendre petit à petit au risque de s'y perdre pour le débutant ayant soif de connaissance. Pour le coup je suis donc tout à fait d'accord avec toi sur ton choix pour Olympus, Sony voulant (encore une fois) se démarquer en proposant des choses que je qualifierai "hors de contexte". En ce qui concerne Pentax, je les placerai encore un peu entre les deux, se rapprochant un peu des standards de Canon ou Nikon.

Donc, Merci pour cet article fort intéressant.
Par Pics'L le Jeudi 18 Mars 2010 at 08:19 MATIN
Je suis du meme avis!
Quand on parle réflex numérique, on a souvent le réflexe (si je peux dire wink) Nikon ou Canon.
Recemment, un copain voulait remplacer son vieux compact Nikon par un "un reflex".
Il avait un budget (très) serré, et finalement son choix s'est porté sur l'entrée de gamme, le E-420 qui était bradé suite à la sortie de son successeur le E-450.
En pack "Extra power" avec 2 batteries et 2 objectifs, pour moins de 350€ c'etait vraiment pas cher.
Venant du compact, il n'utilisait exclusivement que le mode live view, et trouvait l'appareil lent (c'est vrai qu'en live view, l'AF du E420 est horriblement lent, et ce mode ne doit etre consideré que comme une solution de dépanages dans les situation ou la visées reflex ne peut etre utilisée)
Mais en dehors de ce point, il est très content de son appareil.
En plus, pour l'avoir eu en main, j'ai été epaté par la compacité de celui ci. Comparé à mon 400D, le E420 est tout petit wink
Par Julien le Vendredi 19 Mars 2010 at 11:36 MATIN
Page 1 sur les 2 pages de commentaires 1 2 > 
Les commentaires ne sont pas disponibles pour cet article.