Canon EOS 550D : il fallait quand même oser

Disponible sur l'AppStore

Canon EOS 550D : il fallait quand même oser

Canon EOS 550D : il fallait quand même oser

Avec le Canon EOS 550D, Canon annonce "la meilleure défense c'est l'attaque." Pensez donc. Une caméra vidéo full HD (1080p), en 24 ou 25 images par seconde, dotée d'un capteur plus grand que les films cinéma traditionnels, d'un mode ralenti à 720p et d'une prise micro (oui, ils n'ont même pas lésiné sur l'indispensable prise micro), le tout à moins de 800 euros... prix public. Pour du matériel vidéo de qualité cinéma, c'est un tarif tout simplement incroyable. Et il s'agit du prix public, il sera sans doute encore moins cher en magasin dans quelques mois.

Bien entendu, du point de vue du photographe, la bataille autour de la vidéo est accessoire mais elle témoigne du dynamisme du marché. Et, en particulier, je vois dans ce produit la volonté de Canon de conserver l'avantage que l'EOS 5D MkII lui a conféré sur un segment très compétitif.

Ca n'allait pas de soi. Habituellement les grands groupes protègent leurs marchés établis. Aussi quand Nikon a débarqué avec la vidéo sur reflex, je me suis demandé si Canon, Sony et Panasonic allaient suivre ou allaient plutôt chercher à protéger leurs marchés.

A l'exception de Sony, mais un produit peut toujours arriver d'ici à la Photokina, ils suivent et Canon se montre même particulièrement agressif sur le plan tarifaire. Il n'en a pas toujours été ainsi. On se souviendra qu'aux débuts du numérique l'EOS 1D est arrivé sur le marché plus d'un an après son concurrent, le Nikon D1. Il ne fallait pas alors bousculer un marché très rentable.

Bien entendu les caméras vidéo conservent des avantages réels en terme d'ergonomie, de connectique (encore que... un plugin vient de sortir pour Final Cut Pro) et d'efficacité de l'autofocus ; bien entendu la logique industrielle et la taille du marché photo justifie la démarche (je vous invite à ré-écouter l'interview de Luc Saint Elie pour le comprendre) ; bien entendu le marché de la vidéo est en plein bouleversement ; bien entendu il faut encore tester l'EOS 550D pour s'assurer de son efficacité. Et, bien entendu, je continue à me demander combien de temps Canon tentera d'insuffler de la vie dans un produit conçu il y plus d'un demi-siècle (Micro EOS, où es-tu ?). Il n'empêche avec l'EOS 550D à un tarif si agressif, Canon n'hésite pas à cannibaliser les ventes de son matériel vidéo pour s'installer sur ce nouveau marché.

Je crois que s'il fallait encore une preuve que la révolution numérique est enfin en marche et surtout de la compétition entre les acteurs, l'EOS 550D nous l'a fournie .

Et d'un point de vue photo allez-vous me dire ? Honnêtement il n'y a pas grand chose à dire sur l'EOS 550D sous l'angle photo. Non pas que le boîtier soit inintéressant mais parce que c'est une évolution logique. Significative et importante même puisque fort logiquement, et comme annoncé d'ailleurs, Canon décline les nouveaux composants de l'EOS 7D à travers toute la gamme. Par exemple le 550D hérite du nouveau système de mesure de la lumière. Une évolution importante donc mais attendue.

Comme je le précisais sur Twitter l'équation est facile : 500D + 7D = 550D. Oui, ça aurait dû faire 507D mais il ne suffit pas de vendre des calculatrices pour être bon en math wink Bref il se vendra bien auprès des photographes mais je fais le pari que c'est sur le marché de la vidéo que le 550D méritera le mieux son nom américain de Rebel T2i

Par Benoît Marchal, le Mardi 9 Février 2010
Dans : La photo | Boîtier | Le marché | Photo et video

Votre actualité sur Déclencheur

Déclencheur partenaire de “La Photographie”
Déclencheur est maintenant partenaire de "La Photographie" sur Facebook. Le lieu de partage de photo convivial sur Facebook.

Nouvelle boutique plus conviviale
Achetez une émission, pendant un mois, elle sera déduite si vous passez à une adhésion trimestrielle ou annuelle. Essayez Déclencheur Gold !

Déclencheur Gold à moins de 5 euros/mois
Plus de trois fois plus de temps d'antenne, uniquement pour les membres Déclencheur Gold. Pourquoi s'en priver ?

je pense que cette appareil met une énorme clac au Gh1 il va falloir envoyé du très lourd sur un gh2 pour être plus intéressant que le 550D pour la vidéo (même si le 550D n'a pas d'autofocus).
Par Gm le Mercredi 10 Février 2010 at 11:15 MATIN
Je suis à présent Nikoniste, mais tout de même, n'oublierait-on pas le Pentax K7, doté d'une prise micro et sorti il y a quelques temps déjà ?
Par Flodine le Mercredi 10 Février 2010 at 11:17 MATIN
Le but du jeu n'est pas de truffé une note de tous les mot-clé possibles et imaginables. Pentax est pas un acteur du marché de la vidéo donc il n'y avait pas de raisons d'en parler dans cette note. Comme Olympus d'ailleurs.
Par Benoît Marchal le Mercredi 10 Février 2010 at 02:04 APRES MIDI
Euh, excuse moi Benoît, mais personnellement je ne raisonne pas en terme de "mots clés" grin
Tu as cité Nikon, qui n'est pas, me semble-t-il, un acteur du monde vidéo... D'autre part, on a beaucoup parlé du GH1, tellement peu du K7, que je voudrais lui rendre justice! Bien amicalement, cela va sans dire !
Par Flodine le Mercredi 10 Février 2010 at 02:50 APRES MIDI
Très amicalement effectivement, je suis content de voir de tes nouvelles, mais Nikon a une place très spécifique dans l'article et franchement aucune autre marque ne pouvais prendre sa place.
Et les autres marques qui font pas de la vidéo ben... elles apportent rien au sujet que j'ai choisi de développer. Le K7 fait du 1080i, pas du p, il joue même pas dans la même cour.
Et puis c'est pas un comparatif des reflex vidéo, c'est pas un historique... Je cherche pas à me défendre ici mais à exprimer ma totale incompréhension : je sais qu'il y a des attachements forts aux boîtiers mais je ne vois pas pourquoi j'aurai parlé du K7 dans ce sujet et je ne peux pas citer toutes les marques et tous les boîtiers à chaque fois.
Par Benoît Marchal le Mercredi 10 Février 2010 at 03:26 APRES MIDI
Page 1 sur les 3 pages de commentaires 1 2 3 > 
Les commentaires ne sont pas disponibles pour cet article.