L’appareil photo est un ordinateur comme un autre…

Disponible sur l'AppStore

L’appareil photo est un ordinateur comme un autre…

L’appareil photo est un ordinateur comme un autre…

ou presque.

DPReview vient de publier un bref compte-rendu d'une interview de Masashi 'Tiger' Imamura, le président du département image personnelle et audio chez Sony (Sony peut bouleverser le reflex). Une réflexion en particulier a retenu mon attention les barrières entre compacts, reflex et caméscopes sont en train de tomber -- pas nécessairement pour aboutir à une seule machine mais parce que les technologies et les fonctions sont partagées entre ces appareils.

Ce n'est pas une surprise pour l'auditeur de Déclencheur mais une tendance de l'industrie qui va croissante. Nos appareils photo ressemblent de plus en plus à des ordinateurs.

En effet, une des caractéristiques les plus intéressantes des ordinateurs est d'être construits autour d'une plateforme multi-usage. Un Mac permet bien sûr d'éditer et déveloper ses photos, de les retoucher, de se perfectionner mais aussi de monter une vidéo, de préparer une interview, d'étudier la musique, d'écrire un roman ou une nouvelle ou de rédiger un rapport ou une projection financière !

Bref cette plateforme permet de passer d'une application, et donc d'une activité plus ou moins créatrice, à une autre. J'ai écrit un Mac comme s'il s'agissait d'une machine générique. Il y a pourtant d'énormes différences entre un MacBook Air 11" et un Mac Pro 12 cœurs. Des différences de taille, de forme et de puissance, qui répondent à des activités très variées. Cette notion de plateforme est essentielle parce qu'elle crée une synergie entre les innovations d'architecture matérielle, de design ou de logiciel.

Illustrons-le par un contre-exemple : quand Polaroid a commercialisé la photo instantanée, il a fallu concevoir la chimie, le boîtier, les usines, etc. Bref une tâche titanesque. Quand Apple a voulu faire de même sur Mac, il lui a suffit de livrer un logiciel, Photo Booth. Une simple pierre à ajouter sur une plateforme riche.

Cette notion de plateforme est au cœur de la convergence que monsieur Imamura appelle de ses vœux : il ne s'agit pas d'offrir un super-APN à tout faire (le super réflex Alpha sachant filmer comme un caméscope Handycam mais aussi petit qu'un hybride NEX) mais plutôt de reconnaître que si différentes activités (ou des différences de goût) imposent des machines fort différentes, les capteurs, les algorithmes, certaines optiques peuvent être développées en commun. C'est prometteur parce que d'une part cela signifie que les progrès profitent à tous mais aussi cela permet d'imaginer des appareils à l'ergonomie très spécifique. Matthieu Lanier, et ce n'est pas une surprise, ne nous disait pas autre chose quand il présentait les gammes photos.

Ce n'est pas encore tout à fait une réalité sur le marché mais on sent bien que les éléments se mettent en place. Pour ne prendre qu'un exemple, des fonctions populaires, comme la reconnaissance de visage, se généralisent entre les appareils photo et les caméscopes d'une même marque.

Par Benoît Marchal, le Vendredi 14 Janvier 2011
Dans : La photo | Le marché

Votre actualité sur Déclencheur

Déclencheur partenaire de “La Photographie”
Déclencheur est maintenant partenaire de "La Photographie" sur Facebook. Le lieu de partage de photo convivial sur Facebook.

Nouvelle boutique plus conviviale
Achetez une émission, pendant un mois, elle sera déduite si vous passez à une adhésion trimestrielle ou annuelle. Essayez Déclencheur Gold !

Déclencheur Gold à moins de 5 euros/mois
Plus de trois fois plus de temps d'antenne, uniquement pour les membres Déclencheur Gold. Pourquoi s'en priver ?

Les commentaires ne sont pas disponibles pour cet article.