Un APN Bluetooth

Disponible sur l'AppStore

Un APN Bluetooth

Un APN Bluetooth

Une note pour partager une petite idée qui m'est venue en recherchant divers problèmes autour de la vidéo et, en particulier, en travaillant à ce kit ultra-léger. L'idée : pourquoi ne pas inclure une puce Bluetooth dans les boîtiers filmant (réflex-qui-filment ou hybrides) pour gérer l'audio ? A ma connaissance aucun fabricant ne le fait, ce serait pourtant très pratique.

La réflexion part d'un quadruple constat. Tout d'abord l'audio c'est 50% d'un film. Ce n'est pas moi qui le dit mais Georges Lucas et il en connaît un rayon. Il est vrai que beaucoup de films se satisfont très bien d'une bande son rapportée, comme une musique de fond, mais il reste un grand nombre de vidéos (et en particulier les interviews) qui ont besoin d'une prise son sur le terrain.

Or, deuxième constat, si les reflex-qui-filment et les hybrides offrent une bonne qualité d'images, ils sont très pauvres sur la prise audio. Le micro intégré enregistre surtout les bruits de manipulation ou le doux ronronnement de l'autofocus. Peu de modèles sont équipés d'une entrée micro et encore moins d'une prise pour l'indispensable casque de contrôle. Enfin les circuits audio sont très loin du haut de gamme.

Troisième constat, personne ne veut s'encombrer d'un fil à la patte. Ce qui explique évidement le manque de popularité des micros externes parce que les micros HF restent coûteux. Sans oublier que la taille des boîtiers devient un argument compétitif, il faut réduire le nombre de connecteurs.

Quatrième constat, la qualité audio de Bluetooth a pas mal évolué ces deux dernières années, en particulier avec le codec Apt-X. Oui il reste des limites mais on s'éloigne rapidement du casque téléphonique pour atteindre une qualité… égale ou supérieure à la plupart des circuits audio intégrés dans les boîtiers photo. Une entrée audio Bluetooth couvre tout à la fois une solution micro sans fil bon marché (on réutilise une oreillette de téléphone) et la possibilité d'évoluer vers produits plus performants. On peut même imaginer de vrais micros d'interview Bluetooth.

Ne nous leurrons pas. Pour une qualité optimale, rien ne remplacera jamais l'enregistreur dédié mais il y a pas mal de situation où un micro sans fil simple (à la limite une oreillette de téléphone) offrirait néanmoins une solution acceptable et déjà nettement préférable aux micros intégrés, ne serait-ce que pour éviter les bruits de manipulations.

Bref, les prises micros restent peu populaires. Des entrées/sorties audio Bluetooth pourraient avoir leur places dans la prochaine génération de boîtiers. Qu'en pensez-vous ?

Photo : copyright 2007, Neil Speers

Par Benoît Marchal, le Mardi 14 Décembre 2010
Dans : La photo | Boîtier | Photo et video

Votre actualité sur Déclencheur

Déclencheur partenaire de “La Photographie”
Déclencheur est maintenant partenaire de "La Photographie" sur Facebook. Le lieu de partage de photo convivial sur Facebook.

Nouvelle boutique plus conviviale
Achetez une émission, pendant un mois, elle sera déduite si vous passez à une adhésion trimestrielle ou annuelle. Essayez Déclencheur Gold !

Déclencheur Gold à moins de 5 euros/mois
Plus de trois fois plus de temps d'antenne, uniquement pour les membres Déclencheur Gold. Pourquoi s'en priver ?

En parlant de Bluetooth, je me réjouis d'essayer ce produit: http://usd.blueslr.com/
Par helwix le Mardi 14 Décembre 2010 at 04:21 APRES MIDI
Ce n'est pas idiot, l'on pourrait peut-être même voir d'autres applications grâce à cette puce BT comme le déchargement des images. Ne serait-il pas aussi envisageable d'avoir une lunette écran pour le cadrage avec une définition limité mais qui permettrais une manipulation encore plus "libre" que l'écran orientable. Pourquoi pas un déclenchement à la voix ou même des changements. Changer les iso en les énonçant, la vitesse, le diaph, le type d'enregistrement sans avoir à aller dans les menus ?

Des pistes à explorer, l'interface utilisateur<>machine est à mon avis ce qui doit le plus évoluer dans les prochaines années, on peu le voir notamment avec l'introduction d'APN pratiquement totalement tactile qui est un premier pas à mon sens dans cette recherche de l'amélioration de l'expérience utilisateur.
Par Benjamin LECOMTE le Mardi 14 Décembre 2010 at 04:33 APRES MIDI
La reconnaissance vocale est bien piètre interface. En l'état de l'art, on ne reconnaît pas les phrases, uniquement des commandes. Donc il faut mémoriser les "bonnes" commandes. On est de retour au DOS en fait !
Il y a ce vieux fantasme qu'on pourra parler à la machine, comme HAL dans 2001 Odyssée de l'Espace mais on est très loin de cette reconnaissance de la sémantique des phrases, mieux vaut une bonne interface avec interaction (bouton ou tactile) qui n'oblige pas à mémoriser des commandes.
Par Benoît Marchal le Mardi 14 Décembre 2010 at 06:04 APRES MIDI
Je pensais cela plus comme une option qu'en remplacement pour les commandes à reconnaissance vocale. D'énormes progrès on été fait dans la reconnaissance vocal je ne suis pas sur qu'elle ne soit pas suffisamment avancé pour ce que nous voulons en faire. Peut être serait-il possible d'enregistrer ses propres commandes même si je ne pense pas qu'il nous soit plus difficile de mémoriser quelques commandes que de connaitre les boutons et les combinaisons de boutons pour arriver à l'activation d'une commande. Car bien souvent la plupart des commandes nous les utilisons sans les regarder pour les plus couramment utilisé.
Par Benjamin LECOMTE le Mardi 14 Décembre 2010 at 11:49 APRES MIDI
Bonjour,

Ca se tient mais (première analyse) je ne pense pas que ce soit assez "commercial", je veux dire que ce n'est pas un argument marketing suffisant pour intéresser les constructeur à court terme.

Je pense que le transfert par wifi ou BT des images est un meilleur argument mais pourtant encore si rare...

Donc grâce à la bonne vieille règle marketing de l'obsolescence programmée : nous aurons droit à des appareils sans fil quand les constructeurs voudront nous faire remplacer nos appareils et n'auront pas d'autres arguments à proposer avant (sensibilité et résolution restent encore exploitables).

Ensuite il y a une notion de cible : combien de personnes utilisent un micro externe ? Quel est le type d'appareil qui correspond à cette cible ?

Si je suis responsable marketing, je ne veux pas vampiriser ma gamme semi-pro en vidéo, je ne mets pas cette fonction et je pousse Benoit à acheter un camescope en plus de son appareil et si possible mon kit HF...

Alors oui, ce serait bien pour faire des économies, mais qui t'a dit que les constructeurs voulaient te faire faire des économies ???
Par Lumiere Rouge le Mercredi 15 Décembre 2010 at 06:14 APRES MIDI
Page 1 sur les 2 pages de commentaires 1 2 > 
Les commentaires ne sont pas disponibles pour cet article.