Canon EOS M : le dernier sera-t-il le premier ?

Suivez Déclencheur Autres aggrégateurs RSS Google Twitter Facebook
Disponible sur l'AppStore
Sans filtre Filtre : uniquement les notes de la catégorie Vu, lu, entendu
Réflexions sur des produits, conférences, présentations, livres, films ou émissions radio.

La créativité, conclusion

La créativité, conclusion

Vous n'avez pas pu le manquer, c'était la semaine de la créativité sur les sites photos, à l'initiative de Laurent Breillat.

Laurent vient de publier le compte-rendu de la semaine avec, entre autres, les liens vers tous nos articles. Je vous invite à le découvrir… et pour rappel ma contribution est dans la vidéo ci-dessous.

Je retiens de cette semaine qu'il y a beaucoup de… craintes des photographes sur cette question. Le terme est fort mais il semble approprié tant il est vrai qu'on l'aborde souvent comme un concours, où il faut être le plus créatif pour justifier de son désir de photographier.

Si vous avez écouté l'émission que j'y ai consacré (ci-dessous), si vous suivez Déclencheur vous savez ce que je pense de cette recherche de la performance photographique wink

Lire la suite...

Par Benoît Marchal, le Jeudi 19 Avril 2012
Dans : Vu, lu, entendu | Liens divers

Le Guide Pratique de l’Eclairage

Le Guide Pratique de l’Eclairage

René Bouillot ne chôme pas ! Il vient en effet de sortir la quatrième édition du Guide pratique de l'éclairage. Un livre consacré à l'éclairage continu et donc pas très connu en photo… mais ça va changer.

En effet l'éclairage vit une révolution absolument spectaculaire, en 3 lettres : LED. Ces nouveaux systèmes d'éclairage qui ne consomment presque rien, sont infiniment flexibles (sur les modèles les plus sophistiqués, on ajuste la balance des blancs et l'intensité librement) et ne chauffent pas. Ils promettent de menacer jusqu'à nos bons vieux flash.

Pour expliquer la révolution qui se déroule sous nos yeux et nous apprendre à en profiter, René Bouillot se passionne pour ces nouveaux éclairages et il y apporte toute son expertise de technicien. Ci-dessous un extrait de l'interview que nous avons enregistré il y a quelques semaines (une grande interview arrive bientôt) où il détaille ces nouveaux éclairages.

Lire la suite...

Par Benoît Marchal, le Vendredi 13 Avril 2012
Dans : Vu, lu, entendu | Livre

Votre actualité sur Déclencheur

Déclencheur partenaire de “La Photographie”
Déclencheur est maintenant partenaire de "La Photographie" sur Facebook. Le lieu de partage de photo convivial sur Facebook.

Nouvelle boutique plus conviviale
Achetez une émission, pendant un mois, elle sera déduite si vous passez à une adhésion trimestrielle ou annuelle. Essayez Déclencheur Gold !

Déclencheur Gold à moins de 5 euros/mois
Plus de trois fois plus de temps d'antenne, uniquement pour les membres Déclencheur Gold. Pourquoi s'en priver ?

Manuel de Photographie Argentique

Danny Dulieu vient de publier le Manuel de photographie argentique aux éditions Pearson. Je l'ai rencontré il y a quelques jours et la discussion a été fort enrichissante.

Danny souligne le plaisir de fabriquer son tirage entièrement avec ses mains, dans une symbiose unique entre la chimie et le photographe… mais, et c'est peut-être le plus intéressant, il nous appelle à dépasser le clivage associé au procédé argentique. Il est vrai que, souvent, il y a de la méfiance voire du snobisme des photographes des deux côtés de la barrière.

Les argentistes snobent le matériel numérique depuis son lancement alors que les numéristes raillent une approche périmée.

"Je fais les photos selon le procédé original" dit l'un, "j'ai la dernière évolution technique," répond l'autre. Mais photographe argentique ou numérique… on est surtout créateur d'images explique Danny. Le procédé n'est qu'un choix personnel, pour se faire plaisir.

C'est dans la préface de l'ouvrage que, en particulier, Danny lance son plaidoyer. Je vous invite à en écouter un extrait maintenant ! En attendant, bien entendu, l'interview sur Déclencheur (dans quelques semaines, on a énormément de sujets en attente).

Lire la suite...

Par Benoît Marchal, le Mercredi 11 Avril 2012
Dans : Vu, lu, entendu | Livre

Facebook, le nouveau Kodak ?

Facebook, le nouveau Kodak ?

Facebook vient de racheter Instagram pour 1 milliard de dollars (pour comprendre le montant, regardez ces courbes). Mark Zuckerberg l'a annoncé directement sur Facebook. Il explique le rachat en insistant sur l'importance de la photo pour Facebook, il ajoute d'ailleurs que Facebook n'a pas l'intention de racheter d'autres réseaux sociaux, le rachat d'Instagram se justifie vraiment par l'importance de la photo pour le premier réseau social.

Moi ça me fait immanquablement penser à Kodak… encourager, simplifier et monétiser le partage des photos par le plus grand nombre c'est la formule que Kodak a utilisé pour construire son empire.

Est-ce que les photos mortes vont au Paradis ? Non, elles vont sur Instagram/Facebook grin

Aujourd'hui Kodak a une image négative mais c'est l'image du Kodak des débuts que je veux conjurer ici. Kodak a été une des entreprises les plus innovantes de son temps, elle a dominé la photo pendant 100 ans parce que George Eastman a été un des premiers à comprendre que la photo n'était pas un produit de spécialistes mais un moyen d'expression destiné au grand public. Il aurait adoré l'iPhone.

Par Benoît Marchal, le Lundi 9 Avril 2012
Dans : Vu, lu, entendu | Liens divers

Cloud Storage et Cloud Computing, utile ou pas pour le photographe?

Cloud Storage et Cloud Computing, utile ou pas pour le photographe?

Ce mot de Cloud Computing est visible un peu partout dans notre monde moderne, à la TV, la Radio, les journaux, la pub… et se propage comme un vent de panique (buzz) sur le net.

Le cloud computing est-il une sorte de piège marketing pour moderniser un concept simple et vieux comme l'informatique en réseau, ou un nouveau service très utile pour le photographe numérique ? Quel est son coût en euros, en puissance machine et consommation de la bande passante de votre réseau du réseau ?

Le principe ? Plusieurs serveurs répartis sur notre petite planète sont connectés en réseau. Chaque mise à jour effectuée sur une machine cliente connectée à ce réseau est propagée sur tous les serveurs. Une requête du client est effectuée soit par le serveur le plus proche soit par le serveur le plus libre.

Dans le Cloud nouveau, la requête peut être effectuée par plusieurs serveurs en même temps, ceci augmente la rapidité et la sécurité.

Les serveurs peuvent être connectés par des réseaux privés rapides, les clients eux sont en général connectés à ce nuage par un réseau lent, le réseau d'interconnexion des réseaux, appelé : Internet.

L'immense avantage est la souplesse du service. Si tout est bien automatisé, en un seul ordre de sauvegarde, vous aurez en fait plusieurs niveaux de sauvegardes répartis sur la planète bleue.

Les serveurs étant énormes par rapport à nos machines clientes, le stockage proposé semblera infini.

Si le service est bien fait, vous aurez par exemple un répertoire que vous désignerez comme étant sur le Cloud.

Lire la suite...

Par courtox, le Mercredi 4 Avril 2012
Dans : La photo | Technique | Vu, lu, entendu | Liens divers
Page 3 sur 43 :  < 1 2 3 4 5 >  pag_last_link