Y a-t-il un développeur dans la salle ? Exploitons les données EXIF

Suivez Déclencheur Autres aggrégateurs RSS Google Twitter Facebook
Disponible sur l'AppStore
Sans filtre Filtre : uniquement les notes de Octobre 2008

Y a-t-il un développeur dans la salle ? Exploitons les données EXIF

Y a-t-il un développeur dans la salle ? Exploitons les données EXIF

Lorsque l'on renouvelle ou que l'on étend son parc d'objectifs, une bonne idée, pour déterminer ses besoins, est de partir de l'existant. Par exemple, on peut s'appuyer sur les focales les plus utilisées avec un objectif kit pour acheter une optique de meilleure qualité.

Joaquim Brissaud, un auditeur de Déclencheur, m'écrit parce qu'il a passé de longues heures à compiler des statistiques d'utilisation de son optique (focale et ouverture utilisée) en s'appuyant sur les données EXIF... ce qui a demandé un effort considérable. D'où son idée : pourquoi ne pas écrire un logiciel qui compilerait ces données automatiquement et proposerait divers graphiques. Un tel logiciel pourrait être distribué en libre et il serait utile à toute la communauté Déclencheur (et même, de façon plus large, aux photographes).

Lire la suite...

Par Benoît Marchal, le Vendredi 31 Octobre 2008
Dans : Brainstorm | Logiciel

La taille des vignettes et la lisibilité

Une réflexion... rapidement... avez-vous déjà remarqué comme une image peut très bien fonctionner à certaines tailles et pas à d'autres ? Certaines photos ont besoin d'un fort facteur d'agrandissement pour fonctionner, d'autres peuvent être vues à toutes les tailles. Bref, c'est devenu particulièrement important avec Flickr, Facebook et les autres services de partage tout simplement parce nous décidons souvent des photos que nous allons regarder, celles sur lesquelles nous allons cliquer, sur base d'une minuscule vignette.

Il me semble que les sujets de grande taille ou les sujets cadrés serrés ainsi que ceux qui sont facilement identifiables fonctionnent mieux que ces grandes images où le regard se perd à la recherche des détails. Je sais que c'est un aspect auquel je suis attentif quand je sélectionne des vignettes pour illustrer les articles.

Je me souviens d'un article, lu il y a une dizaines d'années, qui expliquait que les stars du petit écran avaient des traits plus affirmés (grande bouche, grand yeux) que les stars du grand écran parce qu'ils étaient plus facilement identifiables. A l'heure de la vignette, cela pourrait influencer notre manière de photographier. Et vous, qu'en pensez-vous ?

Par Benoît Marchal, le Jeudi 30 Octobre 2008
Dans : Brainstorm | La photo

Votre actualité sur Déclencheur

Déclencheur partenaire de “La Photographie”
Déclencheur est maintenant partenaire de "La Photographie" sur Facebook. Le lieu de partage de photo convivial sur Facebook.

Nouvelle boutique plus conviviale
Achetez une émission, pendant un mois, elle sera déduite si vous passez à une adhésion trimestrielle ou annuelle. Essayez Déclencheur Gold !

Déclencheur Gold à moins de 5 euros/mois
Plus de trois fois plus de temps d'antenne, uniquement pour les membres Déclencheur Gold. Pourquoi s'en priver ?

Le jargon photo expliqué : la monture

Pour les appareils à objectifs interchangeables, le terme monture désigne tout simplement l’interface entre l’appareil photo et les objectifs.

La plupart des montures sont spécifiques à un fabricant (monture F pour Nikon, EOS pour Canon, K chez Pentax, M chez Leica, etc.) et ne sont pas interchangeables. Par exemple, il est difficile de monter un objectif Canon (monture EOS) sur un reflex Nikon (monture F). Ces incompatibilités créent un marché protégé pour les fabricants : lorsqu’on a acheté un boîtier d’une marque, on est pratiquement condamné à acheter des objectifs de la même marque.

Un petit nombre d’opticiens, tels que Tamron, Sigma, ou encore Carl Zeiss, fournissent leurs objectifs dans plusieurs montures. On pourra ainsi acheter un zoom Tamron en monture F ou EOS. Ces objectifs sont souvent proposés à des tarifs plus réduits que les produits équivalents du fabricant de boîtier.

Lire la suite...

Par Benoît Marchal, le Mercredi 29 Octobre 2008
Dans : La photo | Glossaire

Qu’est-ce qu’un préampli micro ?

Qu’est-ce qu’un préampli micro ?

Le préampli micro est une des briques essentielles pour l'enregistrement audio. La qualité du préampli aura en effet un impact direct et très audible sur la qualité des enregistrements.

Mais tout d'abord, à quoi sert le préampli ? Tout simplement à amplifier le signal d'un micro. Le signal des micros est très faible comparé au reste du matériel audio (enregistreur, carte audio, table de mixage, processeurs de dynamique ou d'effet, etc.). Pour passer du niveau micro à celui du reste du matériel, dit niveau ligne, il faut amplifier le signal... et c'est le rôle du préampli.

Le réglage principal du préampli se limite au niveau d'amplification requis, ce qu'on appelle le gain. Sur le principe, le gain est similaire au volume de votre iPod, c'est-à-dire il ajuste le niveau de sortie. On ajuste le gain en fonction du micro (un micro moins sensible, tel qu'un micro dynamique, nécessite plus de gain) mais également du signal à enregistrer (plus il est fort, moins il faut de gain -- par exemple une batterie a besoin de moins de gain que la voix).

Les meilleurs préamplis offrent quelques options supplémentaires comme la possibilité d'alimenter le micro, ce qu'on appelle le courant fantôme. Certains micros en ont besoin, d'autres pas. On trouve aussi parfois un filtre passe-haut pour réduire les bruits de manipulation.

Lire la suite...

Par Benoît Marchal, le Mardi 28 Octobre 2008
Dans : Production | Materiel-production | Accessoires

Space Monkey, le jeu du singe acrobate

Space Monkey, le jeu du singe acrobate

Quand je ferme les yeux, je vois un singe jongler dans l'espace. C'est un signe, je suis accro à Space Monkey !

Pourtant je suis le stéréotype des casual gamers, je joue peu sur ordinateur ou console mais une fois de temps en temps un jeu m'accroche. Ce n'est pas évident parce qu'il faut un jeu suffisamment abordable pour ne pas me décourager (jouant peu, je manque d'entraînement) mais il faut évidemment des défis pour que je n'abandonne pas après deux parties. Enfin il ne faut pas que le jeu soit trop long sous peine de me lasser.

Le dernier a combiné toutes ces caractéristiques avec un graphisme sympa de surcroît c'est Space Monkey pour iPod Touch et iPhone. A essayer.

J'ai trouvé Space Monkey dans le podcast d'Alain, qu'il en soit remercié.

Par Benoît Marchal, le Lundi 27 Octobre 2008
Dans : Logiciel | Vie en ligne | iPod/iPad
Page 1 sur 5 :  1 2 3 >  pag_last_link